L'Autre Voix
15:06 16 novembre 2019

Une première année de mandat productive pour Émilie Foster

Une première année de mandat productive pour Émilie Foster
Photo: (Photo gracieuseté)(Photo Métro Média - Archives)

POLITIQUE. La député de Charlevoix-Côte-de-Beaupré et adjointe du ministre des Finances Émilie Foster vient de terminer une première année en poste. C’est avec enthousiasme qu’elle a confié au Journal L’Autre Voix sa fierté du travail accompli.

«Au départ, je faisais partie du personnel politique. J’ai travaillé avec M. Legault comme conseillère politique avant de devenir moi-même une politicienne. La circonscription que je représente comporte 27 municipalités étendues sur plus de 200 km de long. À mon premier jour quand je me suis assise à ma place dans salon bleu de l’Assemblée nationale j’ai ressenti un grand sentiment de fierté de représenter ma région et d’en être la voix à l’Assemblée nationale, confie-t-elle. Ça me permet de changer les choses réellement et concrètement pour ma région. Je contribue à la faire avancer, je règle des problèmes, j’aide à structurer la vision à moyen et long terme avec les acteurs locaux également. J’adore ce côté de mon travail.»

Au terme de sa première année de mandat, la députée est heureuse des réalisations faites pour la circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré dont, entre autres, le quai de Sainte-Anne-de-Beaupré.

«Il y a eu de nombreuses rencontres entourant ce grand projet et des représentations auprès des ministres également. La contribution gouvernementale s’élève à 10 M$ sur les 13 M$ du projet. Le quai envoie un message pour l’ensemble de la Côte-de-Beaupré. Il deviendra un lieu de rassemblement, redonnera l’accès au fleuve aux citoyens et leur permettra de se réapproprier le quai. Ça va permettre de continuer la revitalisation qui est déjà entamée dans Sainte-Anne-de-Beaupré et on sait que la ville en a grandement besoin. Le maire fait un travail exceptionnel à ce niveau et les commerçants tiennent ce projet à bout de bras.»

Émilie Foster lors de l’inauguration du nouveau Centre des congrès du Mont-Sainte-Anne. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

La députée a également participé à obtenir une subvention gouvernementale de près de 1 M$ pour assurer la pérennité du Collège des Hauts Sommets à Saint-Tite-des-Caps.

«La mission du Collège est vraiment hors de l’ordinaire et ne se fait pas ailleurs en ce qui concerne le cheminement scolaire des jeunes en grandes difficultés. Ces enfants qui ne trouvent pas leur place du côté public sont pris complètement en charge et de façon personnalisée au collège. On a donc assuré leur pérennité puisque c’étaient les profs et le personnel qui avaient formé un OBNL et les employés payaient pour garder l’école ouverte. Le directeur Marc Charbonneau a travaillé très fort. Ce n’était pas simple de convaincre le ministre de l’Éducation d’aller de l’avant avec ça puisque la mission particulière du collège est peu connue. Ce que le collège fait pour ces jeunes-là c’est extraordinaire, et j’oserais dire que c’est naturel que ces jeunes réussissent dans ce contexte-là, parce que chacun est pris de façon personnelle en tablant sur ses forces et cela va leur servir toute leur vie.»

Émilie Foster est fière du travail accompli cette année en ce qui concerne d’autres grands projets sur la Côte comme le classement du Cyclorama comme bien patrimonial et le pont de l’Île d’Orléans indépendant du futur troisième lien.

«Le 3e lien est très attendu sur la Côte-de-Beaupré. Il va permettre de désenclaver l’est de Québec et de contourner le trafic grandissant à Québec. Le bureau de projet travaille très fort pour une première pelletée de terre en 2022. Ce projet va contribuer à la vitalité des territoires, et permettre à nos commerçants, à nos agriculteurs et nos petites communautés au nord comme au sud de se développer», termine-t-elle.

 

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Éric Parent

    Le troisième lien va plutôt être une nuisance pour les gens de la Côte, qui vont se taper le trafic en provenance de la rive-sud à partir de Beauport.