L’après-élections de Sylvie Boucher

L’après-élections de Sylvie Boucher
Sylvie Boucher se dit déçue qu’aussi peu de femmes aient été élues lors des élections, malgré 40% de candidates féminines au Parti conservateur. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

POLITIQUE. Au terme des dernières élections fédérales, Sylvie Boucher a été défaite par la bloquiste Caroline Desbiens dans la circonscription de Beauport – Côte-de-Beaupré – Ile d’Orléans – Charlevoix. L’Autre Voix a discuté avec elle de ses projets d’avenir.

C’est une femme sereine mais émotive que nous avons rencontrée deux jours après les élections alors qu’elle travaillait déjà au transfert des divers dossiers locaux importants à sa successeure. «La population n’a pas à payer parce que moi j’ai perdu. C’est un non-sens pour moi. Ce qui a été réglé sera détruit et ce qui est important et urgent sera transféré à la nouvelle députée.»

La soirée des élections a été en dents de scie selon madame Boucher qui ne s’attendait pas à ce que les résultats soient aussi serrés entre elle et la bloquiste. Elle dit avoir senti dans les derniers jours de la campagne que les intentions de vote bougeaient sans trop savoir quelle direction cela allait prendre. «C’est certain que c’est un deuil à faire pour moi. J’ai passé une journée en pyjama hier. Mais je crois fermement que dans la vie il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous. Et ce rendez-vous là n’était pas pour moi.»

L’ex-députée se dit sereine malgré tout mais elle a pris une grande décision. «Je ne me représenterai plus en politique. C’étaient mes dernières élections. La politique fera toujours partie de moi mais je vais m’impliquer autrement dorénavant. Je vais faire entendre ma voix autrement. Je souhaite toutefois continuer d’aider la population et continuer à m’impliquer dans le Club Optimiste et le service aux proches aidants d’ainés dont je suis la porte-parole», affirme-t-elle en ajoutant que la vie la ramène souvent à ce qui est le plus important, le cœur.

Sylvie Boucher considère avoir donné beaucoup et réalisé plusieurs choses pour son comté. C’est donc fière du travail accompli qu’elle souhaite maintenant profiter de plus de temps avec ses filles et ses deux petits-fils tout en priorisant Sylvie Boucher la femme et non la politicienne qui a pris toute la place dans sa vie dans les dernières années. La résidente de Saint-Joachim compte se reposer et voir ce que la vie lui présentera, confiante qu’une autre porte s’ouvrira devant elle maintenant que celle de la politique se ferme au terme de cinq élections.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *