Communaute
09:24 9 octobre 2019

OMH de la Côte-de-Beaupré: près de 200 loyers à prix modique

OMH de la Côte-de-Beaupré: près de 200 loyers à prix modique
Marie Gauthier, directrice générale et sa collègue Marjolaine Gagnon affirment que les gens sont fiers d’appartenir à l’OMH de la Côte. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

LOGEMENT. Récemment avait lieu l’inauguration officielle de l’Office Municipal d’habitation (OMH) de la Côte-de-Beaupré, un regroupement des sept offices municipaux de la Côte. C’est dans un but d’uniformisation des services et d’économies que cette restructuration a été faite au terme de plusieurs mois de travail. Cette fusion imposée par le gouvernement à la grandeur de la province porte maintenant le nombre d’OMH à 175.

«Couvrant de Boischatel à Saint-Tite-des-Caps, la fusion des OMH de la Côte-de-Beaupré visait en même temps à offrir des services plus étendus étant donné que chacun des OMH de la Côte était géré par des directeurs à temps partiel», explique Marie Gauthier, directrice générale engagée il y a maintenant un an à temps plein.

Des services essentiels

L’OMH gère le programme gouvernemental HLM, donc les loyers à prix modique, et également le programme de supplément au loyer (PSL) dans les résidences privées. «Ce supplément aussi appelé Accès Logis peut servir, par exemple, à des gens qui sont en perte d’autonomie et qui ont besoin de repas mais qui ne sont pas en mesure de se payer une résidence pour personnes âgées. Ici nous gérons 56 PSL, trois résidences privées et 141 HLM qui s’adressent aux familles et aux ainés.»

Les critères d’admissibilité pour la Côte de Beaupré sont divisés en territoires électoraux. De Château-Richer à Boischatel, il faut gagner moins de 29 000$ par an pour une personne seule, alors que de Sainte-Anne de-Beaupré à Saint-Tite-des-Caps il faut gagner 21 000$ et moins pour être admissible. Les loyers à prix modiques pour personnes à faible revenus correspondent à 25% des revenus annuels de chaque personne, ils donc sont variables. Un prix fixe pour l’électricité est ajouté à ce montant.

«Les gens qui doivent payer un loyer à 600$ par mois alors qu’ils en gagnent moins de 1000$ ont de la misère à manger. Dans nos loyers, ils ne paient pour cet exemple que 250$ par mois, c’est-à-dire 25% de leur revenu. Cela leur donne un coup de pouce important», explique la directrice en précisant qu’il n’y a pas assez de loyers à prix modiques sur la Côte pour les besoins réels. Par exemple, au niveau logements famille, la Côte n’en compte que 22 sur les 141 disponibles alors que la demande est bien présente.

Du côté des PSL il s’agit de logements trouvés par l’OMH dans des multiplex privés. L’OMH paie alors la différence entre le 25% du revenu de la personne et le coût réel du loyer. Ce genre d’arrangement revient moins cher au final que de construire de nouveaux HLM et de s’occuper de leur gestion.

Un comité de sélection approuve, valide et vérifie chacune des subventions et des logements accordés. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Une problématique plus large

Les demandes en attente sont listées selon un système de priorités gérées par un logiciel prenant en compte: la date de la demande, l’âge, le revenu, les besoins, le nombre d’enfants.

Solitude, isolement, santé mentale, et perte d’autonomie sont d’autres problèmes qui sont pris en compte par la directrice générale et son équipe d’intervenants. «On met les gens en lien avec les services dont ils ont besoin que ce soit une travailleuse sociale, une banque alimentaire,  le regroupement Ressources Familiales Côte-de-Beaupré, ou l’association bénévole par exemple. Notre intervenante sociocommunautaire offre beaucoup d’accompagnement en ce sens. On organise aussi des cuisines collectives et des jardins communautaires pour aider à nourrir les gens dans le besoin. Je veux que les gens sentent que l’on est là pour eux, qu’on les écoute, qu’on les soutient», termine-t-elle.

On peut joindre l’OMH du lundi au vendredi de 9h à 16h au 418-702-1318. Il est préférable de prendre rendez-vous avant de se rendre sur place.

www.omhcb.com

Les nouveaux bureaux sont vraiment au goût du jour. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Marie-Josée Tanguay

    Bonjour madame Gauthier, je souhaite porter votre attention sur mon site internet. Nous sommes une jeune compagnie de production de poulailler urbain. Nous avons produit un superbe poulailler pour la résidence Humanitae à Québec et des milliers pour des particuliers. Avez-vous déjà pensé à en louer ou acheter pour vos immeubles? Nous sommes disponible pour en parler, je vous invite à visiter notre site internet coco-rico.org nos coordonnées y figure. Merci et a bientôt j’espère….