Actualités
10:30 9 juin 2019

Pont de l’ile D’Orléans: Des travaux de fin de semaine qui font rager les commerçants

Pont de l’ile D’Orléans: Des travaux de fin de semaine qui font rager les commerçants
Les travaux de creusage et de remplissage prenaient par bouts les deux cotés de la rue, bloquant totalement la circulation dans les deux sens. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

TOURISME.En cette première fin de semaine d’été ensoleillée, l’attente interminable sur le pont de l’ile d’Orléans fait renoncer les touristes à aller y faire un tour ce qui affecte directement les commerces qui n’ont que la belle saison pour réaliser leurs profits de l’année.

Après près d’une heure et demie pour atteindre l’ile hier, nous avons rencontré la propriétaire du casse-croûte Chez Mag, Louise Paradis, qui ne cachait pas sa colère de voir un aussi beau week-end de juin gâché côté achalandage. «On demande d’urgence l’arrêt des travaux les vendredi, samedi et dimanche de jour. Ils pourraient faire ça la nuit ou la semaine. Les gens ont envie de découvrir la route gourmande de l’ile, il est impensable de faire ces travaux le week-end. Normalement, il y a une file et là il n’y a personne. Nous avons cinq à six mois d’ouverture et nous sommes déjà dépendants de la température. Il y a les commerçants, mais il y a aussi les résidents de l’ile. S’il y a une urgence, il se passe quoi?», demande-t-elle.

Le casse-croûte Chez Mag était plus désert qu’à l’habitude.
(Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

La mairesse de Saint-François, Lina Labbé, est d’accord que la situation est déplorable pour les commerçants, mais rappelle que le problème serait autre en semaine. «Nous on nous avait parlé de travaux pendant une fin de semaine qui pourraient peut-être s’étirer sur deux, mais le ministère était confiant de faire ça rapidement si la température était au rendez-vous comme elle l’est présentement. Et le but était de finaliser ça avant la Saint-Jean-Baptiste. Mais c’est certain que pour les commerçants c’est enrageant. En plus, sur le panneau lumineux du boulevard Sainte-Anne il est écrit : ile d’Orléans secteur à éviter. Il est certain que les touristes rebroussent chemin. »

La circulation en alternance était parfois complètement arrêtée des deux côtés en raison des travaux de creusage et de remblais qui compromettaient la circulation sur les deux voies.

«On savait que cette partie des travaux serait la plus difficile à gérer pour la circulation. Ils n’ont pas fait ces travaux sur semaine à cause des autobus scolaires et pour les agriculteurs pour ne pas que les autobus aient à attendre 1h15 à 1h30 pour traverser matin et soir. C’est ce qu’ils nous ont dit. Et ils ne peuvent même pas faire une voie de contournement parce qu’ils n’ont pas le droit de prendre plus large dans l’enrochement à cause du ministère de l’Environnement», poursuit Lina Labbé.

Le maire de Sainte-Famille, Jean-Pierre Turcotte, était quant à lui optimiste que les travaux ne prendraient pas deux ou trois fins de semaine et se finiraient rapidement. Il avait par contre peu confiance qu’une fois les travaux commencés, les commerçants réussiraient à faire changer quoi que ce soit dans la façon de procéder. «En plus, ils ont beaucoup de difficulté à trouver des entrepreneurs à chaque fois qu’il y a des travaux à faire sur le pont parce qu’il y a trop de contraintes. Les heures sont restreintes, ils sont pris dans le trafic, il y a aussi des contraintes environnementales. Ce ne sont jamais des contrats faciles. »

Les travaux de stabilisation des berges de la route menant au pont pourraient durer trois fins de semaine. Une manifestation des commerçants est prévue samedi prochain à l’entrée du pont du côté de l’Île si le ministère des Transports n’entend pas modifier l’horaire des travaux rapidement.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *