Communaute
10:06 30 avril 2019

Les cuisines créatives: Un projet pour la sécurité alimentaire de tous

Les cuisines créatives: Un projet pour la sécurité alimentaire de tous
(Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

ORGANISME. C’est tout récemment que la Résidence Mont Champagnat s’est unie à Ressources familiales Côte-de-Beaupré pour la réalisation d’une cuisine collective et d’une épicerie communautaire ayant pour but de soutenir la sécurité alimentaire des familles de la Côte-de-Beaupré. Ce partenariat entre le privé et le communautaire permettra aux citoyens de tous âges d’obtenir des repas équilibrés à bon prix, tout en favorisant l’amélioration de leur santé.

C’est au départ dans l’optique de garder ses résidents en lien continu avec les gens de la population, jeunes ou moins jeunes, que la Résidence Mont Champagnat a choisi d’accueillir l’organisme Ressources familiales Côte-de-Beaupré dans ses locaux et ce, gratuitement, tout en investissant dans l’aménagement des lieux. «Cet engagement communautaire provient du désir de donner au suivant, mentionne Réjean Bouchard, copropriétaire de l’endroit. Notre résidence privée pour aînés est vivante et ouverte à la communauté.»

C’est donc dans un local inoccupé situé au sous-sol de la résidence que le projet de cuisine et d’épicerie collectives a pu voir le jour. Décorés au goût du jour, les nouveaux locaux comprennent un espace bureau pour les rencontres individuelles au niveau psychosocial au besoin. «Si jamais quelqu’un a besoin de se déposer, ou de parler avec un intervenant,» explique Natacha Battisti, directrice de Ressources familiales Côte-de-Beaupré. L’espace comprend également une salle de bain avec laveuse sécheuse, une épicerie communautaire et une cuisine aérée et moderne. «On voulait être indépendants du reste du bâtiment», ajoute-t-elle.

Dans ce nouvel espace il sera non seulement possible d’offrir un service par des cuisines créatives et collectives et une épicerie communautaire, mais également un lieu d’accueil psychosocial, des activités d’éducation en alimentation, une distribution alimentaire et un lieu d’implication bénévole. Le but commun du partenariat est d’offrir un lieu d’échange chaleureux, enrichissant et sans jugement pour y trouver des solutions aux difficultés rencontrées. Ainsi les personnes vivent des réussites par l’implication bénévole dans l’organisation des services. Par le biais de cette initiative, le but ultime est d’offrir à l’ensemble de la population de la Côte-de-Beaupré, particulièrement les personnes en contexte de vulnérabilité matérielle et financière, des services de sécurité alimentaire et de santé communautaire.

La décoration de l’espace a vraiment été faite au goût du jour. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Briser l’isolement en cuisinant

Lors de notre visite des lieux, Marjolaine, une habituée des cuisines collectives, a avoué être bien heureuse de l’ouverture de ce nouveau local plus près de chez elle. Elle admet d’ailleurs venir cuisiner en groupe pour briser la solitude. «On vient environ une fois par mois, de 10h à 14h. On jase, on rit, et on partage le dîner. On cuisine et on choisit les recettes à partir d’aliments donnés par plusieurs organismes. Si on est six, on cuisine chaque recette pour six. À la fin, on partage toutes les portions. Tu peux venir par besoin ou simplement pour aider. Moi je viens cuisiner en groupe parce que c’est plus le fun que toute seule chez moi. Ici on a moins de gens qu’à l’autre local, donc il va falloir qu’on recrute», raconte la femme impliquée. Et il faut dire que l’espace est accueillant, tout est neuf, du plancher au plafond en passant par les chaudrons!

Notons qu’en plus de Ressources familiales Côte-de-Beaupré, les partenaires du projet sont les suivants : Association bénévole Côte-de-Beaupré, Alternative jeunesse Mont-Sainte-Anne (volet travail de rue), Libre Espace Côte-de-Beaupré, Les semeurs d’espoir et le CIUSSS de la Capitale-Nationale via l’organisatrice communautaire. Mentionnons que le projet n’aurait pas été possible sans l’apport de la Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré, avec la collaboration de la MRC Côte-de-Beaupré.

Natacha Battisti, directrice, Ressources familiales Côte-de-Beaupré. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Louise Talbot

    C’est un très beau projet qui se réalise. Il me semble cependant, que dans les partenaires du projet, on a oublié de mentionner la contribution importante de la MRC Côte-de-Beaupré avec la Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré, dans le financement important de près de 300,000$ accordé sur 3 ans au projet de Sécurité alimentaire reconnu comme priorité par l’ensemble des organismes communautaires, en plus du projet Exclusion sociale. Ce sont des partenaires toujours présents qu’il ne faut surtout pas oublier. Merci à tous pour la réalisation de ce beau projet de concertation.

  • Veronique Tremblay

    La Fondation est fière d’avoir contribué, grâce au partenariat de la MRC de la Côte-de-Beaupré, à la hauteur de 302 000$/3 ans.

    Il s’agit d’un des plus gros investissement de la Fondation depuis sa création.

    Nous sommes fiers d’encourager la concertation locale et de voir des retombées concrètes pour notre population.