Actualités
09:00 10 janvier 2019

Rétrospective 2018 : Mai – Juin – Juillet – Août

Rétrospective 2018 : Mai – Juin – Juillet – Août
(Photo gracieuseté - François Renaud)

En ce début de nouvelle année, L’Autre Voix vous propose de revenir sur douze moments marquants de 2018. Revivez les coups de cœur ou vibrez de nouveau à la lecture des événements qui ont frappé fort au cours des quatre mois de milieu d’année.

Revenez demain pour les mois de septembre à décembre.
Pour lire les événements de janvier à avril.

MAI: Boischatel et le souci de l’environnement

(Photo Métro Média – Émilie Pelletier)

La coupe du ruban qui inaugurait officiellement l’ouverture du nouvel écocentre de Boischatel le 23 mai dernier marquait le passage dans une nouvelle ère de développement durable. Grâce à des investissements totaux de l’ordre de 3,2M$, la municipalité invitait ses 7800 citoyens à profiter de ces innovations uniques sur la Côte-de-Beaupré. En effet, tout a été pensé de façon à respecter à la lettre les exigences du ministère de l’Environnement. Rappelons donc que l’écocentre de Boischatel recycle plusieurs types de matériaux secs, les métaux, les encombrants, les résidus de bois ou de bardeaux d’asphalte et les pneus avant de les réduire en matière première et de les réutiliser. Elle collecte aussi la peinture, les piles, les électroniques et les résidus domestiques dangereux.

JUIN: Un nouvel attrait pour le tourisme d’affaires

Le 18 juin dernier était annoncée une aide financière de plus de 5M$ pour le développement de

(Photo gracieuseté)

l’offre touristique du Château Mont-Sainte-Anne et du Centre des congrès Mont-Sainte-Anne. On prévoyait alors l’implantation d’un centre aquarécréatif quatre saisons au Château Mont-Sainte-Anne comprenant, entre autres, une piscine, des bains thérapeutiques et des jeux d’eau, en plus de construire un passage permanent entre ce dernier, le Centre des congrès et l’hôtel. De plus, une centaine de chambres du bâtiment hôtelier quatre étoiles devaient être rénovées. Le Centre des congrès est actuellement fermé, car on procède à des agrandissements pour permettre la tenue d’événements d’envergure sous son toit. La fin des travaux est estimée au printemps 2019.

 

JUILLET: Accès permanent au parc de la Chute-Montmorency

(Photo Métro Média – Émilie Pelletier)

L’entrée Est du parc géré par la Sépaq est redevenue accessible aux citoyens depuis le milieu de l’année 2018 afin d’exaucer leurs demandes. Grâce à la guérite, les visiteurs ont pu accéder au site à partir du sommet de la chute à Boischatel. En effet, sept jours sur sept, ce sont 80 cases de stationnement qui étaient disponibles contrairement aux années précédentes, où ces espaces n’étaient ouverts qu’au courant de la fin de semaine. Pour la saison 2019, la Sépaq affirme que cette même formule sera reproduite et que le secteur Est sera accessible tous les jours, entre la Fête nationale et la Fête du travail.

 

(Photo gracieuseté – François Renaud)

AOÛT: Un accident qui ouvre les yeux

La chute d’un camion-benne sur une maison à Château-Richer est survenue le 2 août dernier, après que le conducteur eût négocié une courbe serrée sur la côte de la Chapelle. Le chauffeur n’a alors subi que des blessures mineures, tandis que la dame qui habitait le logement a été victime d’un choc nerveux. Des pistes de solution sont désormais envisagées pour rendre le secteur plus sécuritaire, puisque l’achalandage des poids lourds dans le secteur ne cesse de croître. Si on parlait initialement d’une route de contournement, ce projet évalué à 8,8M$ s’avère très onéreux pour une petite municipalité. On parle plutôt présentement d’une glissière de sécurité susceptible de résister à l’impact d’un poids lourd, tout en réglementant plus sévèrement le trafic de ces véhicules.

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *