Actualités
09:00 9 janvier 2019

Rétrospective 2018 : Janvier – Février – Mars – Avril

Rétrospective 2018 : Janvier – Février – Mars – Avril
(Photo gracieuseté - Image Graph Synergie)

En ce début de nouvelle année, L’Autre Voix vous propose de revenir sur douze moments marquants de 2018. Revivez les coups de cœur ou vibrez de nouveau à la lecture des événements qui ont frappé fort au cours des quatre premiers mois de l’année.

Revenez demain pour les mois de mai à août.

JANVIER: Une année mouvementée qui commence

(Photo – Deposit Photos)

Deux tremblements de terre ont été ressentis dans la région de Québec en trois jours au début de l’année. Une première secousse de magnitude 3 sur l’échelle de Richter a eu lieu le 2 janvier en soirée et des citoyens l’ont ressentie jusqu’à 72 kilomètres del’épicentre, qui se trouvait entre Berthier-sur-Mer et Saint-Vallier. Des résidents des environs de Château-Richer, qui se trouve à 20 kilomètres de l’épicentre l’avaient même signalée à la Commission géologique du Canada (CGC). Le second événement, qui a eu lieu seulement deux jours plus tard, le 4 janvier, provenait du même endroit que le premier, se faisant ressentir jusqu’à Saint-Tite-des-Caps. La CGC répertorie jusqu’à 200 tremblements de terre par année, mais un nombre infime est perçu par la population.

FÉVRIER: Le défunt Challenge Fat Bike attire plus de 100 participants

(Photo Métro Média – Archives)

En février a eu lieu la troisième édition du Challenge Fat Bike au Mont-Sainte-Anne, qui a accueilli pas moins de 125 participants. Plusieurs épreuves étaient inscrites dans la programmation, dont le critérium sur neige disputé dans les rues de Saint-Ferréol-les-Neiges, tandis que l’épreuve reine de l’événement était la descente du Mont-Sainte-Anne. Tous les participants ont dévalé deux pistes de ski alpin du MSA, pour ensuite poursuivre leur course dans un parcours tracé pour l’occasion. Selon les données, une quarantaine de participants étaient en provenance de la ville de Québec et une douzaine venait de la Côte-de-Beaupré. Les autres participants résidaient ailleurs dans la province. Par ailleurs, bien que les 23 sentiers balisés soient toujours entretenus quotidiennement pour le fatbike, il n’est pas question que l’événement en tant que tel ne revienne au Mont-Sainte-Anne cette année.

MARS: De l’hydroélectricité à Saint-Joachim depuis un an

(Photo Métro Média – Archives)

La centrale Hydro-Canyon Saint-Joachim célébrait sa première année en fonction. Au cours de ses dix premiers mois d’activité, soit entre février et novembre 2017, elle avait déjà généré 250 000$ en redevances. Cette installation hydroélectrique permet de générer 23,2 mégawatts de puissance, assez pour fournir annuellement 4800 foyers en électricité. Ainsi, l’énergie produite est achetée par Hydro-Québec et 6% des redevances sont distribuées entre la MRC de la Côte-de-Beaupré et Saint-Joachim, la municipalité jouissant de plus de 300 000$ par année. Aujourd’hui en fonction depuis près de deux ans, la priorité est toujours donnée à la main-d’œuvre, ainsi qu’aux entreprises locales et régionales. Rappelons que le coût initial du projet situé à proximité du Canyon Sainte-Anne était estimé à 65M$.

AVRIL: Le parc de la Chute-Montmorency fera peau neuve

(Photo Métro Média – Archives)

D’abord, le projet d’une passerelle semi-submersible était dévoilé en vue d’améliorer l’expérience des visiteurs. On a en effet annoncé que l’«Expérience Chute» ferait partie d’un circuit complet de quatre sections sur un même niveau. L’investissement total pour la phase un du projet de revitalisation du parc de la Chute-Montmorency est estimé à 14,8M$ et devrait se terminer en 2021. Cette annonce concordait d’ailleurs avec l’inauguration du pavillon de services de la maison Wolfe. Cette restauration du bâtiment patrimonial, au coût de 1,2M$, permet depuis de desservir les visiteurs du secteur est.

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *