Actualités
20:00 21 décembre 2018

La technologie au secours du ski

La technologie au secours du ski
Photo: (Photo – Deposit Photos)Paradocs est déjà bien installé au Québec, de Charlevoix aux Laurentides, en plus de compter des clients en Ontario et dans l’Ouest canadien.

Les amateurs de sports hivernaux sont ravis de l’ouverture des centres de ski grâce à une aussi grande quantité de neige tombée en début de saison. Ils ne sont pas les seuls, puisque Paradocs Mountain Software, une entreprise de pointe en informatique s’en réjouit aussi, elle qui continue de développer une technologie qui permet aux stations d’optimiser l’expérience de leurs clients.

C’est tout un travail auprès des administrations de stations de ski qui attend l’entreprise basée à Saint-Ferréol-les-Neiges lorsque ces dernières ouvrent leurs portes. «On développe une plateforme qui fait que l’expérience du skieur est améliorée et que les gestionnaires ne se cassent pas la tête inutilement», explique le président fondateur de Paradocs, Nicolas Dubé.

Par exemple, un client est désormais en mesure de se procurer son billet d’accès, de louer de l’équipement et de faire des achats au restaurant de la montagne au même endroit. Des bornes automatisées sont également en production cette année, pour éviter les files interminables. «On court après le temps et les familles veulent être en mesure de l’optimiser; c’est donc ce qu’on leur offre», se réjouit M. Dubé.

Cette idée lui est venue au tournant des années 2000, alors qu’il occupait un poste d’instructeur dans un centre de ski. Il a alors codé lui-même un logiciel pour en faciliter la mise en œuvre, au Mont-Sainte-Anne. «Bon an mal an, ça a explosé et on s’est mis à être en demande dans de grands centres, se souvient-il Depuis 2011, l’offre de services est en croissance, puisqu’on a créé un système intégré où tous les services d’une station se retrouvent sur une même plateforme.»

L’entrepreneur d’ici voit loin

Pour le président de Paradocs, l’objectif est simple : continuer sur sa lancée afin de se tailler une place parmi les géants de l’industrie informatique. «C’est plaisant de penser qu’une petite compagnie de Saint-Ferréol-les-Neiges est capable de tasser les plus gros joueurs, parce qu’elle possède une expertise dans le monde informatique, mais aussi dans le monde du ski», avance fièrement celui qui prévoit pénétrer le marché américain d’ici moins de deux ans.

Toutefois, il ne cache pas que la situation de plein emploi à Québec lui occasionne du tort en termes de recrutement de main-d’œuvre spécialisée. De peur que le phénomène ne freine sa croissance à l’international, il a élaboré une stratégie misant davantage sur l’environnement de travail pour l’embauche de nouveaux candidats, partout au pays.

«Étant tous des passionnés de plein air, il s’agit de vendre notre style de vie au pied de la montagne comme un atout pour les gens qui viennent de l’extérieur. L’idée est donc de travailler où tu veux vivre», suggère-t-il, alors que l’effectif de la compagnie a doublé, passant de cinq à dix employés au cours de la dernière année.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *