Football
18:16 16 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 14:38 temps de lecture: 5 minutes

Dominic Picard à la tête des Élans

Dominic Picard à la tête des Élans
Dominic Picard a également mentionné qu’il mettait ses ambitions d’entraîner au niveau professionnel sur la glace alors qu’il souhaite être l’entraîneur-chef des Élans pour plusieurs saisons. Photo gracieuseté

FOOTBALL. Les Élans de Garneau ont pigé dans le personnel d’entraîneurs des Géants de Saint-Jean pour pourvoir le poste d’entraîneur-chef laissé vacant par le départ de Claude Juneau Jr. Dominic Picard, qui occupait le poste de coordonnateur à l’attaque des Géants l’an dernier, revient dans sa région natale pour devenir le cinquième entraîneur-chef de l’histoire du programme. 

«Je suis très excité d’être ici. C’est un rêve que je réalise d’être entraîneur-chef dans ma ville natale au niveau collégial division un. Je pense que tous les ingrédients sont en place pour avoir du succès comme programme et je remercie Claude Juneau pour son travail et dans le fait qu’il a été super pour la transition. Tout s’est passé tellement rapidement, mais je pense vraiment que je vais être en mesure de très bien m’implanter ici. En toute humilité, je pense amener avec moi une culture gagnante où l’éthique de travail et la progression seront au centre du processus.»

Il est difficile de trouver un entraîneur-chef avec un passé de joueur plus glorieux que le nouveau pilote de Garneau. Dominic Picard a remporté le Bol d’Or autant au niveau scolaire (Séminaire Saint-François) que collégial (Lennoxville), il a soulevé à deux reprises la Coupe Vanier (Université Laval) et il a également remporté la Coupe Grey avec les Roughriders de la Saskatchewan en 2013 en plus de disputer 10 saisons dans la Ligue canadienne de football. Sa feuille de route est également impressionnante comme entraîneur alors qu’il a mené les destinées du programme de football du Blizzard du Séminaire Saint-François pendant plusieurs saisons.

Recrutement

Le nouveau pilote de la formation est confiant de pouvoir faire du bruit pour la période de recrutement qui coïncide avec sa date d’entrée officielle en poste. «Je connais déjà les joueurs à recruter en raison du travail que je faisais déjà avec les Géants. La seule différence est de maintenant identifier les besoins des Élans et d’apporter les modifications nécessaires à ma liste de joueurs à recruter en fonction de ces besoins. Il reste maintenant à les convaincre, mais Garneau offre des excellents services aux étudiants-athlètes et je veux qu’ils sachent qu’ils détermineront toujours les décisions prises par le programme.»

Double fonction

Dominic Picard a également confirmé qu’il occuperait le poste de coordonnateur à l’attaque en plus de celui d’entraîneur-chef pour l’an prochain. «Le poste de coordonnateur défensif sera choisi plus tard cette semaine, mais je veux parler à chaque joueur individuellement ainsi qu’à chaque entraîneur avant de prendre des décisions. Cependant, j’ai parlé avec Adam Thibault qui est à l’emploi des Élans comme deuxième entraîneur à temps complet et la chimie s’est vite installée entre nous deux. Nous avons les mêmes objectifs et je pense que notre passé comme joueur professionnel fait en sorte que nos standards seront très élevés pour nos joueurs que l’on veut également développer comme personne pour devenir des citoyens exemplaires.»

Félicitations d’un rival

La rivalité entre le CNDF et Garneau vient de prendre une tournure un peu étrange alors que Dominic Picard est le parrain du fils de l’entraîneur-chef du CNDF, Marc-André-Dion. Une situation qui a fait rigoler le principal intéressé. «Marc-André m’a appelé pour me donner ses félicitations. Notre relation va être correcte. Il était excité pour moi. Nous sommes deux personnes qui aiment la compétition et ce sera une saine rivalité. Je n’entrevois pas de problème, je pense que la situation va être plus difficile à gérer pour nos proches», termine l’ancien joueur de ligne à l’attaque en riant alors qu’il faut spécifier que Marc-André Dion est marié à sa sœur.

Décision rapide

Pour Éric Lavigne, responsable des sports de l’institution, il fallait agir le plus vite possible.

«Nous avons appris le départ de Claude il y a quelques jours et il fallait trouver un remplacement rapidement, car la période de recrutement recommençait. Nous avons fait une liste de cinq candidats possibles et le nom de Dominic Picard se trouvait au haut de notre liste. Nous avons demandé la permission aux Géants de s’entretenir avec lui, et le courant a passé immédiatement en entrevue. Il est la seule personne que nous avons rencontrée et même si nous avions fait un processus d’embauche plus traditionnel, je suis confiant que son nom se serait retrouvé au-dessus de la pile. Je suis très heureux de cette embauche», a déclaré le patron du volet sportif des Élans.

Éric Lavigne a également confirmé que Patrick Boies n’a pas été approché pour le poste d’entraîneur-chef alors qu’il a confirmé à l’équipe qu’il ne revenait pas comme coordonnateur à l’attaque en raison de son nouveau travail comme programmeur informatique.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *