Communaute
14:23 7 janvier 2016 | mise à jour le: 7 janvier 2016 à 14:23 temps de lecture: 6 minutes

Rencontre avec la Duchesse Amélie Godin-Gosselin

CARNAVAL. En 2013, on annonçait le retour des Duchesses au Carnaval de Québec. Cette année, il s’agira de la troisième édition des Duchesses 2.0. C’est l’enseignante Amélie Godin-Gosselin qui représentera le duché de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge. L’Appel lui a posé neuf questions et voici ce qu’elle a répondu au sujet de son rôle dans le prochain Carnaval.

1-Vous aurez à vous démarquer par l’originalité de vos stratégies de communication, de vente, de recrutement et de mise en marché. Quel est votre plan pour vous démarquer?

Je fais partie de la communauté anglophone de Québec. Notre communauté est très serrée. On se soutient et on s’encourage. Ils sont mes alliés. Je répands la magie du Carnaval à travers ma communauté et ils se joignent au mouvement. D’ailleurs, pour que la vente de Bougies soit plus significative à mes yeux, je me suis associée avec le Centre de prévention du suicide de Québec. Je recrute des équipes de ventes, des organismes, des commerces et des restaurateurs qui sont prêts à vendre la Bougie et à verser leurs commissions au CPS de Québec : « Une bougie pour une vie »

2-Raquette ou ski alpin?

Définitivement le ski alpin! J’en fais depuis que je suis toute petite. J’ai toujours été une personne compétitive et cela a d’abord commencé dans les clubs de compétitions de ski!

3-Que pensez-vous du retour à un rôle plus traditionnel de la duchesse alors qu’on a abandonné la partie «projet personnel»?

J’adore l’approche entrepreneuriale des Duchesses cette année. C’est une opportunité qui nous permet de nous surpasser et de relever des défis de haute taille. Être chef de campagne de la Bougie, ce n’est pas une petite tâche! En étant enseignante, je n’avais pas encore pu développer ce côté entrepreneurial. La vente de la Bougie me permet enfin de le faire! C’est mon attitude positive, mon entourage et mon sens de leadership qui vont faire en sorte que je vais réussir!

Je vous avoue, cependant, que l’idée d’un projet personnel m’attirait beaucoup. Je crois qu’il y a moyen de marier le projet personnel ainsi que la vente de Bougies. Comme je suis enseignante à l’école primaire St-Vincent en 5e année, je voudrais créer une activité carnavalesque où la participation concrète de mes élèves serait requise. Je travaille présentement sur ceci. Je voudrais créer un évènement où mes élèves, ma communauté et les habitants de mon duché puissent bénéficier des joies de l’hiver.

4-Votre plus beau souvenir du Carnaval?

Mon plus beau souvenir est le défilé de nuit. Je l’adore. Nous y allons chaque année en famille depuis que nous sommes très jeunes. Maintenant, nous sommes tous des adultes, mes deux frères ont plus de 23 ans, mais nous continuons cette tradition; celle de sortir à l’extérieur en soirée et d’admirer la féérie du défilé de nuit. C’est une tradition importante chez nous. Nous en faisons toute une soirée; le souper avant le défilé, les habits chauds et les boissons réconfortantes sur place! C’est irremplaçable!

5-Est-ce la première fois que vous posez votre candidature?

Oui, c’était la première fois! C’est une collègue, Julie Simard, qui m’a convaincu de le faire. Pendant plusieurs années, j’ai enseigné le français dans une école anglophone. Quand le Carnaval approchait, les enseignants de français faisaient toujours un volet sur le Carnaval, ses traditions et ses activités. Lorsque les Duchesses ont fait leurs grands retours, ma collègue a insisté pour que je m’inscrive! J’ai alors regardé les critères de sélection et je m’y suis reconnue! À ce moment, je savais que j’avais des bonnes chances d’être choisie!

6-Chocolat chaud ou café?

Ça dépend! Cafés les jours de semaine… surtout avec mes élèves qui requièrent beaucoup d’énergie de ma part! Chocolats chauds lors du temps des fêtes et dans les petits cafés intimes.

7-Quel lieu vous représente le plus dans Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge et pourquoi?

Je dirais que le lieu qui me représente le plus est l’école Ste-Foy, située derrière le CHUL. J’ai pratiquement passé toute ma vie dans cette école! Ma mère y était enseignante alors que j’étais étudiante. Par la suite, elle est devenue directrice de cette école. Lorsque j’ai terminé mon Baccalauréat en enseignement, c’est à cette école que j’ai décroché mon premier contrat, en maternelle. J’adore cette école. C’est une deuxième maison pour moi. Je souhaite de tout cœur que mes futurs enfants puissent y aller un jour!

8-Quelle est la plus belle qualité de Bonhomme?

Bonhomme est très chaleureux! Il invite les gens à s’approcher et se coller à lui. Sa grande taille ne l’empêche pas de donner de gros câlins! Je suis comme cela, moi aussi. Je suis très chaleureuse et j’aime recevoir l’amour des gens qui m’entourent. Donner un gros câlin à Bonhomme, c’est un grand privilège!

9-Y a-t-il des avantages concrets à être duchesse?

Mis à part l’expérience incroyable que cela nous procure, je crois que le fait que je suis une Duchesse a apporté beaucoup de joie et de fierté dans mon entourage. D’autant plus, cela procure aussi des opportunités aux gens autour de moi. Par exemple, j’ai trois élèves qui sont maintenant mes «Mini Duchesses». Elles sont inscrites dans un programme de la ville de Québec, le conseil municipal des enfants, qui fait valoir les enfants comme étant des ambassadeurs de la ville de Québec. Ces élèves peuvent maintenant représenter le Carnaval de Québec de manière formelle en raison de l’opportunité qui accompagne le rôle de Duchesse. C’est tout à fait formidable!

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *