Communaute
15:23 29 janvier 2011 | mise à jour le: 29 janvier 2011 à 15:23 temps de lecture: 4 minutes

De l’Australie au Colisée pour acclamer les Remparts

La troisième période débute au Colisée Pepsi dans un match opposant les Remparts de Québec au Drakkar de Baie-Comeau. Les deux équipes sont nez à nez, trois à trois, quand Mirko Hoefflin marque pour Québec. Dans une section des gradins, près d’une quarantaine d’Australiens sautent de joie et acclament l’équipe. Plusieurs portent fièrement le chandail rouge des Remparts. C’est pourtant la première fois qu’ils assistent à un match de hockey.

Depuis quelques années, des élèves de l’école secondaire de Rochebelle participent à un échange avec le Mercedes College d’Adélaïde en Australie. En février 2010, 38 élèves de l’école de Sainte-Foy, accompagnés des enseignants Mario Lamontagne, Gilles Pageau et Caroline Cloutier, ont passé deux semaines sous le chaud soleil du pays des kangourous. En contrepartie, les élèves d’Adélaïde qui avaient accueilli chez eux les Québécois sont partis après Noël pour passer une semaine à Paris avant de venir affronter le froid de l’hiver nord-américain.

Le programme de découverte de l’histoire et de la culture locale proposé aux visiteurs australiens incluant un rendez-vous avec le sport national des Québécois, une soirée aux Remparts était incontournable. Et les étudiants du continent austral ont été conquis par le hockey, si éloigné de leur football australien, une sorte de dérivé du rugby qui se joue sur un terrain de cricket de forme ovale. «C’est très différent de nos sports. J’aime tellement ça que je me suis acheté un pull», lance Christopher dans un français irréprochable.

Une opinion que partage son compatriote Daniel, assis un peu plus loin. Le jeune homme, qui assistait lui aussi à son premier match de hockey, assure avoir beaucoup de plaisir. «Ça va me faire de très beaux souvenirs!»

Il faut dire que les visiteurs ont eu l’occasion d’expérimenter le hockey avant d’assister au match. «On a joué au hockey bottine et on a été patiner. Ils ont vu à quel point c’est difficile et maintenant ils peuvent voir ce que ça donne après quelques années de pratique», explique Mario Lamontagne, le responsable du groupe.

Quant aux étudiants de Québec, ils ont bien aimé initier leurs copains du Mercedes College au hockey. «C’est super de leur faire découvrir notre sport national. Ils ont l’air d’être vraiment contents d’assister à un match. Ils ne comprennent même pas les règles et ils crient beaucoup pour encourager les Remparts. C’est tellement le fun!», racontent Raphaëlle et Alexandra, deux jeunes étudiantes de l’école de Rochebelle qui ont visité l’Australie l’hiver dernier.

La découverte de l’hiver

Le programme d’échange entre l’école de Rochebelle et le Mercedes College est devenu tellement populaire que les enseignants qui l’organisent ont dû fixer une limite de participants. C’est que le programme a été bonifié depuis la première édition, en 1998. «Nous avons travaillé sur le programme de découverte depuis le temps. On les amène à la Forêt Montmorency, au Château Frontenac, aux tours Martello, en traîneau à chien», résume Mario Lamontagne.

Un tel échange apporte beaucoup aux jeunes. «Ça leur donne le goût du voyage, de l’ouverture d’esprit et ça leur permet d’améliorer la langue. La promotion du français est incroyable», assure Lesley Davies, une enseignante de français du Mercedes College qui accompagne les jeunes Australiens au Québec depuis plusieurs années.

Bizarrement, tous ces jeunes qui en sont à leur première expérience avec le froid québécois ne semblent pas du tout craindre l’hiver, au contraire. «C’est très beau avec toute la neige. J’aime vraiment l’hiver», s’enthousiasme Henrietta.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *