Communaute
18:25 25 juin 2011 | mise à jour le: 25 juin 2011 à 18:25 Temps de lecture: 3 minutes

Le Proticolloque : la technologie expliquée

Prezi, Flash, Excel, Doodle, Sketch-up, Géobra, Photoshop, Scratch, Activeboard; du Chinois? Pas pour ceux qui ont visité le Proticolloque présenté à la fin de l’année scolaire par les élèves de première secondaire du programme Protic de l’école secondaire Les Compagnons-de-Cartier. L’événement réunissait une quinzaine de stands où différentes applications technologiques et leur utilité étaient expliquées.

Le Protic, un programme de l’école Les Compagnons-de-Cartier intégrant les nouvelles approches pédagogiques et les technologies de l’information et des communications, implique l’utilisation d’applications technologiques pendant l’année scolaire. Ce sont ces technologies, souvent méconnues du grand public, qui étaient expliquées pendant le Proticolloque.

Pour les élèves devenus experts dans l’utilisation des d’applications technologiques, le Proticolloque représentait en quelque sorte leur examen de fin d’année. «Nous voulions faire changement dans notre manière d’évaluer les compétences des élèves. On a décidé de faire un projet flyé. Le Proticolloque donne un sens à l’apprentissage des élèves et permet de créer un sentiment d’appartenance à la communauté protique», explique Wendy Tardif, l’une des enseignantes qui a mis sur pied le projet.

Les élèves ne se sont pas fait prier pour embarquer, à tel point que certains sont devenus d’excellents ambassadeurs pour le produit qu’ils présentent. C’est le cas de Marie-Lee Froment et de Marie-Pierre Légaré-Baribeau. Les deux jeunes filles se sont initiées à Prezi, un logiciel qui permet de créer des présentations graphiques.

«On en avait jamais entendu parler, c’était nouveau pour nous deux et au début, on n’était pas les meilleures», commence Marie-Lee. «On a évolué rapidement parce que c’est un logiciel facile à maîtriser et à comprendre. C’est génial si on le compare à Power Point. On conseille de l’utiliser pour des présentations plus dynamiques», poursuit Marie-Pierre.

Quelques kiosques plus loin, Camille Ainsley-Drouin et Marie Laviolette présentent iMovie. Les deux élèves ont réalisé une vidéo dans le cadre de leur cours d’éthique et culture religieuse et ont fait le montage avec ce logiciel. «On a écrit le scénario, filmé et monté. Avec iMovie, on a ajouté des titres, des transitions, des thèmes qui donnent un bel effet et des effets sonores qui ajoutent de la vie», expliquent-elles.

Question de joindre l’utile à l’agréable, les élèves d’écoles primaires des environs ont visité le colloque tout comme les parents des participants. «C’est très gratifiant pour les jeunes de pouvoir présenter leur travail comme ça, à leurs parents et aux visiteurs», termine Wendy Tardif.

L’Appel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *