Communaute
15:00 19 septembre 2018 | mise à jour le: 19 septembre 2018 à 15:00 temps de lecture: 3 minutes

Les employés de GSK pédalent pour les soins aux enfants

ENTRAIDE. Chez GlaxoSmithKline (GSK), on met en pratique la volonté de «traduire son engagement corporatif en relevant un défi physique». Plus d’une centaine d’employés ont décidé d’enfourcher leur vélo, afin de prendre part à l’expédition «Pédaler pour les enfants» au profit de l’organisme Aide à l’enfance.

Le départ des randonnées du défi «Pédaler pour les enfants» a été donné des installations de GSK dans le Parc technologique.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Le départ a été donné sous un beau ciel ensoleillé, le mercredi 12 septembre, du site de fabrication de vaccin antigrippal de l’entreprise pharmaceutique établie dans le Parc technologique de Québec. En tout, 107 cyclistes ont pris part au défi qui se déclinait sous plusieurs niveaux de distance.

Désireux d’amplifier le défi, Jeff Shikaze a décidé de parcourir les 1000km entre Sainte-Foy et Mississauga sur son… fat bike.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Ainsi, certains se sont contentés de boucler l’un des deux parcours locaux de 45 ou 75km en une journée. Toutefois, quelques braves participants ont accepté de tester leurs limites en reliant à vélo les installations de Sainte-Foy à celles de Laval puis de Mississauga, en Ontario. Un trajet de plus de 1000km, qui devrait se compléter au moment de lire ces lignes, aujourd’hui 19 septembre, au bout de sept jours d’effort.

«L’important n’est pas juste la distance parcourue, mais les commandites obtenues par chacun des cyclistes. Déjà nous pouvons annoncer que nous surpassons notre objectif initial fixé à 70 000$», souligne Nadine Girard, gestionnaire au service technique chez GSK et responsable de l’équipe locale du défi «Pédaler pour les enfants».

C’est la première année que le site de fabrication de vaccin antigrippal de Québec participe à la levée de fonds au profit de l’organisme Aide à l’enfance.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Au dernier décompte, les employés des trois installations de l’entreprise pharmaceutique au pays s’attendaient à récolter entre 85 000 et 90 000$. Un montant que la direction pourrait arrondir avec l’ajout d’un don corporatif.

Partenariat profitable

En combinant leurs expertises, ressources et influence, le partenariat entre GSK et Aide à l’enfance (Save the Children) permet de transformer la santé des plus vulnérables dans certains des pays les plus pauvres du monde. Il vise l’amélioration de l’accès aux travailleurs de la santé, aux médicaments, aux vaccins et à une meilleure nutrition pour les enfants qui en ont le plus besoin.

Quelques chiffres révélateurs

  • 5 ans de collaboration GSK-STC
  • 2,8 millions d’enfants rejoints
  • 45 pays ciblés par l’aide

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *