Communaute
20:44 4 février 2010 | mise à jour le: 4 février 2010 à 20:44 temps de lecture: 3 minutes

L’urgence à l’école au Campus Notre-Dame-de-Foy

Le blessé gît sur le côté de la route, son pantalon et la neige autour de lui tachés de rouge. La sirène d’un véhicule d’urgence se fait entendre. Deux hommes amènent une civière, prennent le blessé en charge et repartent avec lui en ambulance. Mais pas en direction de l’hôpital. Ils se dirigent plutôt vers l’urgence-école destinée à la formation des étudiants du programme de Soins préhospitalier d’urgence du Campus Notre-Dame-de-Foy, officiellement inauguré aujourd’hui.

La mise en scène se voulait un moyen de démontrer l’intérêt de l’urgence-école. Le collège privé de Saint-Augustin-de-Desmaures a en effet investi plus de 500 000 $ pour doter son récent programme de Soins préhospitalier d’urgence – la première cohorte recevra son diplôme après trois années d’études en mai prochain – d’installations et d’équipements spécialisés.

Outre l’achat d’une ambulance, le Campus a transformé une vieille cuisine de résidence du pavillon De-la-Mennais en urgence, réaménageant les locaux de façon à les rendre le plus fidèles possible à la réalité selon Lison Chabot, directrice des études au collège. Les nouveaux locaux comprennent notamment une salle de décontamination, un poste d’accueil pour les dépôts des rapports des ambulanciers à leur arrivée à l’urgence et une entrée d’urgence avec portes automatiques.

La salle d’urgence est équipée d’une quinzaine de civières, de moniteurs défibrillateurs, de quatre mannequins intubables, d’équipement d’oxygénation, de trousses de médicaments, d’appareils à succion, de planches dorsales et autre équipement médical d’urgence.
«Dans notre nouvelle urgence-école, tout est mis en oeuvre pour préparer adéquatement les futurs ambulanciers aux gestes et aux soins d’urgence. Pour les étudiants, c’est une façon novatrice d’être confrontés aux exigences de la profession. Pour un futur employeur, il est intéressant à tous les niveaux d’avoir une personne déjà formée à répondre aux exigences du milieu», assure Sébastien Audet, coordonnateur du programme de Soins préhospitaliers d’urgence.

Le programme de Soins préhospitaliers d’urgence accepte quelque 30 nouveaux élèves chaque année. Les futurs soignants de ce programme collaborent avec les étudiants de Techniques policières et de Sécurité incendie pour de nombreuses simulations. À l’automne 2010, un nouveau programme, celui de Soins infirmiers, viendra s’ajouter aux cours offerts par le Campus Notre-Dame-de-Foy.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *