Communaute
20:49 15 février 2010 | mise à jour le: 15 février 2010 à 20:49 Temps de lecture: 3 minutes

Pierre Ouellette un exemple de détermination pour les élèves des Trois-Saisons

La fièvre des Jeux olympiques de Vancouver a animé les élèves de l’école primaire Trois-Saisons de l’Ancienne-Lorette, ce matin, avec la visite du triathlète en fauteuil roulant Pierre Ouellette, médaillé de bronze au championnat du monde en 2008.

Ancien élève de l’école Des Hauts-Clochers de L’Ancienne-Lorette, Pierre Ouellette a fait écarquiller les yeux de plusieurs jeunes de première à sixième années en parlant de son expérience d’athlète et de sa vie de tous les jours.

Lors de cette conférence, qui s’inscrivait dans le cadre des activités pédagogiques touchant plusieurs thèmes reliés aux Jeux olympiques, le paratriathlète de 32 ans a confié aux jeunes que la persévérance et la détermination lui avaient ouvert les portes du succès.

Le goût du sport

Pierre Ouellette a commencé à faire des courses de motocross dès l’âge de 12 ans. Une mauvaise manœuvre lui a causé un accident tellement grave qu’il s’est retrouvé avec une paralysie aux deux jambes. À force de détermination et de courage, il a débuté à courir en fauteuil roulant et ses bons résultats l’ont mené à faire des compétitions à travers le monde pendant cinq ans.
«Plus tard, mon travail de massothérapeute auprès de sportifs de la région et d’athlètes de haute performance m’a ensuite donné le goût de me lancer dans le triathlon en fauteuil roulant. J’ai alors appris à nager et à faire du vélo avec seulement mes bras. Les longues heures d’entraînement et de compétitions ont finalement porté fruit, car j’ai réussi à remporter une médaille de bronze au championnat du monde en 2008 à Vancouver», a souligné le paratriathlète devant les regards ébahis des jeunes.
Pierre Ouellette a affirmé ensuite que, tout comme les écoliers, il avait lui aussi des devoirs à faire tous les jours. «Je me lève à 4 h pour déjeuner et ensuite je m’entraîne deux heures en piscine où je nage de trois à cinq kilomètres chaque matin avant de me rendre au travail. La journée se poursuit avec les repas et un entraînement de vélo de deux à trois heures. Tout ce que je fais comme exercice et ce que je mange doit être inscrit dans un journal d’entraînement qui comprend aussi les fréquences cardiaques et mes sentiments», a précisé Ouellette qui prendra part à un autre championnat du monde en septembre prochain, en Hongrie.

Autres belles conférences en perspective

Deux autres athlètes visiteront les élèves des Trois-Saisons à titre de conférencier au cours des prochains jours. L’école primaire aura en effet l’opportunité d’accueillir Alexandre Delisle, triathlète de style ironman et François Drolet, médaillé d’or en patin de vitesse aux Jeux olympiques de Nagano.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *