Communaute
16:01 30 septembre 2017 | mise à jour le: 30 septembre 2017 à 16:01 Temps de lecture: 2 minutes

Encore espoir de sauver Les Coffres de M. Vincent

ENTRAIDE. Les dirigeants de la Société Saint-Vincent-de-Paul (SSVP), section Saint-Benoît-Abbé, sont revenus à la charge pour préserver leur friperie Les Coffres de M. Vincent. Ils espèrent toujours arriver à sensibiliser les conseillers de l’arrondissement Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge à leur réalité.

La SSVP Saint-Benoît-Abbé craint la perte de revenus qu’induirait un déménagement de ses Coffres de M. Vincent.

(Photo TC Media – Archives)

À cet égard, le président de la SSVP Saint-Benoît-Abbé, Raymond Lévesque, fonde beaucoup d’espoir sur la visite du président de l’arrondissement sortant, Rémy Normand, prévue le jeudi 5 octobre à leur comptoir alimentaire. Ils comptent démontrer l’ampleur de cet œuvre de bienfaisance, qui vient en aide aux moins nantis de la Pointe de Sainte-Foy grâce à l’apport financier de la friperie installée au Centre de loisirs Pie XII.

M. Lévesque entend profiter de l’occasion pour déposer une pétition comportant plus de 1500 signatures contre le projet de déménagement des Coffres de M. Vincent. À son avis, «cette éventualité forçant la relocalisation de l’organisme d’entraide risque de signer son arrêt de mort». Il s’inquiète de voir dégringoler les revenus annuels d’environ 140 000$ provenant des ventes de la friperie et servant directement à nourrir des centaines de familles au comptoir alimentaire du sous-sol de l’église Saint-Benoît-Abbé.

Le président de l’arrondissement a précisé que le dossier du Centre de loisirs Pie XII cheminait, mais qu’il n’avait pas de nouveaux développements à annoncer pour l’instant. À la question du président de la SSVP Saint-Benoît s’informant de la possibilité de racheter le bâtiment dont la Ville souhaite se départir, M. Normand lui a suggéré de s’enquérir auprès de la direction de l’arrondissement. «Il s’agit d’une éventualité qui peut sans doute être envisagée, mais qui se trouve hors du contrôle des élus», a-t-il conclu.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *