Communaute
19:14 16 mars 2012 | mise à jour le: 16 mars 2012 à 19:14 temps de lecture: 3 minutes

La radio étudiante renaît à L’Odyssée

À l’école secondaire L’Odyssée de Val-Bélair, le hip-hop, le hard rock ou le métal résonnent sur l’heure du midi. Une quinzaine de jeunes veillent à l’ambiance musicale de la place grâce à leur nouvelle radio étudiante, baptisée Radio Desjardins, lancée officiellement aujourd’hui.

Derrière ce projet, un enseignant de l’école, Louis Chabot. Il y a trois ans, le professeur avait relancé la radio étudiante avec le vieux matériel de l’école, des caisses de son énormes qui devaient être déplacées tous les midis et une console qui a connu ses meilleurs jours autour de 1970.

«Le matériel était désuet et les élèves qui se trouvaient près des caisses risquaient de devenir sourds», se souvient l’enseignant. De quoi émousser le désir de jeunes de prendre part à l’aventure «radio étudiante». La solution? Du matériel neuf. Une subvention de la Caisse Desjardins du Piémont Laurentien et un petit coup de pouce financier du député Éric Caire ont permis au projet de voir le jour.

«Les commentaires des élèves sont positifs. Ils aiment ça et il y en a de plus en plus qui veulent faire de la radio», se réjouit Louis Chabot. «C’est une offre supplémentaire d’activité parascolaire. Ça donne une autre occasion de s’impliquer pour certains jeunes», ajoute Johanne Bissonnette, la directrice de l’école.

L’animation à venir

Et si les jeunes se contentent pour le moment de faire joueur leurs groupes favoris, ils pourraient bien se tourner vers l’animation bientôt. Éric Caire, présent au lancement officiel de la Radio Desjardins a d’ailleurs mis les étudiants au défi.

«Faire de la radio m’a aidé a passé à travers ma gêne, a commencé le politicien qui dit être un grand timide. La radio, c’est un véhicule extraordinaire. Vous avez une chance inestimable. Appropriez-vous votre radio, parlez de vos préoccupations. C’est une chance de passer outre votre timidité.»

Louis Chabot a le même objectif. Pour y arriver, il envisage d’inviter un animateur de radio professionnel à venir offrir une petite formation à ses élèves. Il aimerait aussi utiliser le logiciel Audacity, un programme informatique qui modifie les voix, un peu à la manière de François Pérusse. «Notre but, c’est de faire de la vraie radio», termine l’enseignant.

L’Appel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *