Communaute
14:06 11 novembre 2015 | mise à jour le: 11 novembre 2015 à 14:06 temps de lecture: 3 minutes

Les finalistes de L’Appel sont connus

CONCOURS. Le concours Marchand de rêves de TC Media, c’est une invitation à décrire le projet qui vous tient à cœur afin de courir la chance de remporter le grand prix de 25 000$ pour le réaliser. La période de mise en candidature étant terminée, voici les finalistes de Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge ainsi que de L’Ancienne-Lorette qui ont été retenus dans chacune des cinq catégories: rénovation, voyage, santé, affaires et communautaire.

«Améliorer ma vie sociale et familiale»

Manon Blaney est atteinte de dystrophie musculaire. Avec l’aide du CLSC, elle habite un appartement adapté avec de l’aide 24/24. Le problème vient du fait que les ressources du CLSC ne couvrent rien qui soit externe à son domicile. Elle a entre autres dû réduire ses visites chez ses parents. «Le coût de matériel adapté est très élevé. J’ai diminué mes visites, car ils éprouvent des douleurs au dos dû au transfert à bras. Cette aide me permettrait de poursuivre mes visites et participer aux activités familiales.»

«Voyage de noces de mes parents»

En 1987, les parents de Sophie Dumoulin se marient à faible budget en compagnie de leurs deux jeunes filles. Le couple décide alors de faire son voyage de noces plus tard. Le plan est quelque peu contrecarré alors que huit ans plus tard, une troisième petite fille fait son entrée dans la famille. Une surprise de la vie survient suite à un décès d’une tante de Sophie l’année suivante, l’adoption d’une cousine. Le couple a maintenant quatre enfants et n’ira jamais en voyage de noces. «Aujourd’hui, j’aimerais leur offrir leur voyage de noce tant mérité», explique Sophie.

«Je souhaite que Stéphanie puisse bénéficier des thérapies nécessaires»

Stéphanie est une enfant Asperger avec TDAH qui nécessite un encadrement serré et une grande quantité de stimulations dans sa routine. Selon sa mère, chaque rentrée scolaire est difficile pour Stéphanie. À 11 ans, la prochaine rentrée scolaire sera l’entrée au secondaire. «Nouvelle classe, nouveaux camarades, nouveau lieu et des professeurs inconnus. Tous ces éléments vont propulser Stéphanie à un niveau d’anxiété qui peut la rendre non fonctionnelle.» Plusieurs types de thérapies aident Stéphanie au quotidien comme l’équitation thérapeutique.

«Un chaleureux Café-Tricot»

Ayant laissé tomber son côté créatif au profil d’une carrière en informatique, Fannie Desjardins souhaite changer d’orientation de carrière. Son rêve est d’ouvrir un café-tricot puisque le concept n’est pas présent au Québec. «Quand je ferme les yeux je vois un petit café simple, sympathique et confortable où nous pourrions partager nos connaissances, donner des ateliers, où toutes les générations pourraient sociabiliser et créer des liens.» Il ne manque que les fonds.

«Sortir les enfants du Burundi de la rue»

Diomede Niyonzima souhaite changer le monde, un enfant à la fois. «Avec l’argent du grand prix, ce sont 25 enfants de la rue de 7 à 13 ans qui retrouveront amour et sécurité au sein d’une famille d’accueil et qui pourront retourner à l’école.» C’est son rêve ainsi que celui de l’organisme Kira Burundi qu’elle a créé il y a trois ans. «Nos équipes de bénévoles au Québec et au Burundi ont déjà réussi à réintégrer 14 enfants de la rue dans des familles selon cette formule.»

Le deuxième tour de votes se tiendra du 16 au 27 novembre. Pour plus de détails, www.marchanddereves.com.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *