Communaute
13:00 17 mars 2014 | mise à jour le: 17 mars 2014 à 13:00 temps de lecture: 2 minutes

Un mini-hôtel glacé à Saint-Augustin-de-Desmaures

Amateur de plein air, de neige et de glace depuis sa tendre enfance, Alexandre Cauchon-Beauséjour construit des quinzys de dimension appréciable depuis près de cinq ans. Cet hiver, il s’est surpassé en concevant, avec de l’aide, une habitation hivernale pouvant accueillir une douzaine d’invités pour un repas.

«Les quinzys viennent des Amérindiens. À la différence de l’igloo, construit avec des blocs de glace ou de neige, le quinzy est un amas de neige dans lequel on creuse. J’ai acheté cette année une souffleuse pour m’aider dans mon travail. La neige amenée est déjà compactée; ça facilite le travail», détaille-t-il.

À l’intérieur, quelques stations d’éclairage à la chandelle ont été aménagées. Un espace pour les adeptes de camping d’hiver peut y loger aussi deux personnes. «Pour renforcer la structure et assurer une sécurité, deux colonnes font partie intégrante de mon quinzy. Tant qu’il ne fera pas au-dessus de zéro et que le soleil ne plombera pas dessus, il n’y aura pas de problème», souligne celui qui a investi des centaines d’heures de travail avant d’arriver au résultat final, soit un quinzy d’environ 10 mètres de long par 9 mètres de large.

Alexandre Cauchon-Beauséjour a reçu un coup de main de ses cousins, Jean-François et Élisabeth, de son frère Mathieu, mais aussi de quelques amis: Charles Sanregret, Dominique Samson et Marie-Christine Lauzon. Il entend bien poursuivre l’expérience l’hiver prochain en tentant de concevoir une structure encore plus impressionnante.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *