Communaute
20:11 16 janvier 2014 | mise à jour le: 16 janvier 2014 à 20:11 temps de lecture: 3 minutes

2 000 seins en chocolat pour pagayer à Sarasota

Qu’elles soient notaires, cuisinière ou professeures, un point majeur réunit les membres de l’équipe Vise-à-vie: elles sont toutes passées dans la fournaise ardente du cancer du sein. Pour la première fois, les pagayeuses relèveront le défi d’une compétition internationale, du 24 au 26 octobre 2014, à Sarasota, en Floride.

Les 30 femmes et l’unique homme de l’équipe (André Poirier) doivent amasser 24 000$ pour participer à la 4e édition du Festival international de bateau-dragon de Sarasota. Ils ont eu l’idée originale de vendre 2 000 «seins en chocolat».

«Louise Desmeules, épithésiste à l’Hôtel-Dieu de Québec, a fait un moule de seins pour créer une prothèse mammaire personnalisée. En découvrant notre projet, elle a décidé de nous offrir son moule», souligne Jocelyne Boutet, présidente et capitaine de l’équipe de bateau-dragon Vise-à-vie, fondée en 2003.

Près de 120 équipes de survivants du cancer du sein – 22 par bateau-dragon – seront présentes lors de la compétition à Sarasota. Outre la compétition à Sarasota, Vise-à-vie souhaite aussi être de la partie dans les compétitions qui se dérouleront à Shawinigan, Drummondville et Montréal (bassin olympique).

«Maintenant que j’ai atteint mon objectif d’amener l’équipe dans une compétition internationale, je vais peut-être céder ma place de capitaine, mais c’est certain que je ne les lâcherai pas. Je vais continuer de ramer ou je serai supporteur», exprime la capitaine de Vise-à-vie, s’entraînant l’été sur le Lac Saint-Augustin et l’hiver à la piscine du Cégep de Sainte-Foy.

Nouvelles capacités

Les membres de l’équipe Vise-à-vie sont soient guéris du cancer du sein ou en processus de rémission. Mais parfois, le cancer frappe de nouveau. «Depuis l’existence de l’équipe, il y a eu trois décès, et une coéquipière en est à son troisième cancer. Une autre femme a le même gène qu’a Angelina Jolie (BRCA1) et a dû subir une opération préventive. La plus jeune coéquipière a eu le cancer du sein à 38 ans. Nous avons aussi une sympathisante de 72 ans», témoigne Mme Boutet.

La capitaine de l’équipe Vise-à-vie affirme avoir découvert de nouvelles capacités qu’elle ne soupçonnait pas, après avoir traversé l’épreuve du cancer. «Je n’aurais jamais pensé qu’un jour je donnerais des conférences, mais je l’ai fait», conclut-elle.

Groupe Québec Hebdo.

Information: seinbiose@gmail.com ou 418 878-4354

Équipe de bateau-dragon Vise-à-vie

– Fondation en 2003

– 30 femmes et 1 homme

– Survivantes du cancer du sein ou en rémission

– Quelques médailles d’or gagnées au 500 m et au 200 m

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *