Communaute
16:46 7 janvier 2014 | mise à jour le: 7 janvier 2014 à 16:46

L’action bénévole, une ressource indispensable au mieux-être de la collectivité

L’archevêque émérite de Québec, Mgr Maurice Couture, a déjà affirmé dans une allocution de circonstance que l’action bénévole initiée par des organismes communautaires faisait économiser plusieurs millions de dollars aux gouvernements provincial et fédéral. En ce début de nouvelle année, qu’en est-il de ces groupes d’entraide qui offrent une panoplie de services sociaux de proximité gratuits aux gens dans le besoin? La relève est-elle au rendez-vous pour assurer leur pérennité dans la région de la Capitale-Nationale?

Dès sa création en 1976, le Centre d’action bénévole de Québec (CABQ) prend rapidement de l’ampleur pour répondre aux besoins croissants du vaste territoire qu’il dessert du centre-ville et vers l’ouest jusqu’à la région de Portneuf. D’avril 1977 à 1995, le nombre d’organismes membres passe de huit à 157, tandis que les huit services offerts grimpent à 28. La croissance est telle que l’on y compte actuellement plus de 260 organismes dans la région de la Capitale-Nationale et quelques-uns en Chaudière-Appalaches.

«La mission du CABQ est de promouvoir l’action bénévole et de répondre aux besoins de ses membres par ses compétences, son ouverture et son engagement. Pour cela, il soutient les organismes communautaires de son territoire, en collaboration avec les deux autres centres d’action bénévole de la région, il favorise le recrutement de bénévoles et appuie des initiatives concertées de développement communautaire auprès de différents publics cibles, comme les jeunes, les baby-boomers et les personnes immigrantes», souligne Caroline Squarzoni, agente de développement et conseillère en communication.

Un organisme de référence par excellence

Les principaux services offerts reposent sur des bénévoles qui possèdent de l’expérience en formation, en services-conseils spécialisés pour les organismes, en tenue d’événements et de campagnes de reconnaissance et de promotion de l’action bénévole.

«L’orientation de bénévoles est notre principal service de proximité. Il constitue la passerelle entre les personnes souhaitant s’impliquer et les offres des organismes communautaires de la région, que ce soit dans les domaines de la santé et des services sociaux, de la culture ou de l’environnement. Ce service reçoit en moyenne 500 personnes par an et compte 150 à 200 offres à proposer en permanence aux personnes désirant s’impliquer», précise Mme Squarzoni.

Au nombre de ses initiatives communautaires, le CABQ monte des projets de sensibilisation et de jumelages pour aider les personnes immigrantes à s’impliquer bénévolement aussi facilement que les Québécois. «Leur motivation est grande, mais les recherches ou l’intégration dans les organismes ne sont pas toujours évidentes. Ce projet a accompagné et sensibilisé près de 100 organismes aux relations interculturelles et au recrutement de bénévoles d’origine immigrante et informé près de 6 000 personnes immigrantes des avantages de l’implication bénévole, pour finalement réaliser une soixantaine de jumelages en six mois», ajoute Mme Squarzoni.

Toujours à la recherche de bénévoles

Le CABQ s’appuie actuellement sur une équipe réduite de 64 bénévoles à la suite de l’arrêt du financement du Service de Support et d’accompagnement aux contrevenants adultes en 2013. De nouveaux bénévoles sont recherchés pour actualiser certains de ses services l’année prochaine compte tenu des nouveaux défis auxquels font face les organismes communautaires.

Quelques chiffres

Huit organismes membres en 1977

260 organismes membres en 2013

500 bénévoles orientés par année

150 à 200 offres de bénévolat

Pour plus d’information, 418 681-3501 ou visitez le site www.cabquebec.org  

L’Appel, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *