Communaute
23:15 15 décembre 2013 | mise à jour le: 15 décembre 2013 à 23:15 Temps de lecture: 2 minutes

Tisser des liens entre les générations

Dans le cadre du programme «Nouveaux horizons» pour les aînés, le Cercle de fermières Sainte-Geneviève de Ste-Foy a reçu une subvention fédérale de 11 000$, leur permettant d’acheter un nouveau métier à tisser et un logiciel de créations de tissage.

La vice-présidente du Cercle, Josette Pelletier, et une administratrice du conseil d’administration, Geneviève Jacques, ont entrepris les procédures pour la demande de subvention dans le cadre du projet «Défis d’apprentissage pour nos aînés».

«Notre projet devait faire la jonction entre les nouvelles membres et les membres actuelles par le transfert de connaissances, c’est-à-dire l’informatique (logiciel Faberworks Silver) et les techniques à tisser. Dans de nombreux Cercle de fermières, il y a des copies de patrons, mais on voulait que nos membres soient créatives, qu’elles créent leur propre patron. On a prévu plusieurs formations avec un professionnel de la Maison Routhier, une école d’arts textiles à Sainte-Foy», détaille la vice-présidente du Cercle de Sainte-Foy, Josette Pelletier.

Le projet lancé à l’automne 2013 semble faire mouche, puisque déjà 22 membres sur les 97 se sont inscrites.

Près de 90 000$ de subventions

Le député fédéral de la circonscription de Louis-Hébert, Denis Blanchette, indique que le travail de sensibilisation des programmes existants a porté fruit. «On a voulu simplement faire connaître les programmes auxquels les gens de la circonscription avaient droit. On est passés de quatre à neuf projets. Dans la dernière année, c’est près de 90 000$ de subventions qui ont été octroyées», précise-t-il.

Le député Blanchette salue ce mariage entre les arts traditionnels et la technologie dans le projet «Défis d’apprentissage pour nos aînés». «J’ai confiance que de plus en plus de projets innovateurs de ce genre vont se réaliser», conclut-il.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *