Société
20:29 22 mai 2018 | mise à jour le: 22 mai 2018 à 20:29 temps de lecture: 3 minutes

Vastes fouilles entamées à L’Ancienne-Lorette

PATRIMOINE. L’un des plus importants chantiers de fouilles archéologiques vient de se mettre en activité à L’Ancienne-Lorette. Au cours des huit à dix prochaines semaines, l’équipe d’une trentaine de techniciens et spécialistes en sondage des sols compte mettre au jour de nombreux et riches artéfacts témoignant de la présence de la nation huronne-wendate au début de la colonie vers 1673-97.

Une trentaine de techniciens en archéologie s’emploient à faire parler le sol.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Selon le responsable du chantier sur le site du presbytère de la paroisse Notre-Dame-de-L’Annonciation, Stéphane Noël, de la firme Gaia, un immense potentiel a été révélé lors de fouilles préliminaires. Il s’attend à ce que le travail minutieux de recherche, tantôt manuel et tantôt mécanique, permette de découvrir jusqu’à 70 000 pièces révélatrices du passage des Premières Nations sur ce terrain de 700m2 voisin de l’église.

Stéphane Noël, de la firme Gaia, montre des artéfacts retrouvés au maire Émile Loranger et au grand chef Conrad Sioui.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Présent à l’invitation de la Ville de L’Ancienne-Lorette, qui s’engage à restituer aux Hurons de Wendake le fruit des fouilles, le grand chef Conrad Sioui a souligné l’ampleur du projet. «Cette opération sans précédent au Québec va démontrer notre présence et nos activités sur ces terres. Les vestiges tirés du sol viendront confirmer la richesse de notre histoire et sa nécessaire transmission», a-t-il insisté.

De l’avis du maire Émile Loranger, il s’agit d’une occasion unique de plonger jusqu’aux racines de l’histoire locale. «Les probabilités sont grandes que notre présent rencontre notre passé. Et à bon droit, justifie l’élu lorettain, il est logique que les trésors découverts soient remis à la nation huronne-wendate, pionnière sur ces terres.»

Construction en août

Le chantier de fouilles sur le site du presbytère de L’Ancienne-Lorette est sans précédent au Québec.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Tenue sous la responsabilité de la Ville de L’Ancienne-Lorette, les fouilles sont programmées dans le cadre du projet de conversion du presbytère en centre communautaire. Ce chantier de construction doit se mettre en branle au retour des vacances estivales en août prochain.

Auparavant, l’analyse des artéfacts devrait apporter un éclairage nouveau sur le mode de vie, l’alimentation, la démographie, l’occupation du sol et les outils des ancêtres hurons-wendats. Par souci d’ouverture et de transmission du patrimoine, le site des fouilles sera animé et accessible au public tout l’été, à compter de la mi-juin.

Activités d’interprétation

Des journées portes ouvertes sont prévues les samedis 7 et 14 juillet.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *