Société
01:49 19 juin 2018 | mise à jour le: 19 juin 2018 à 01:49 temps de lecture: 4 minutes

À la découverte du monde avec la réalité virtuelle

Les élèves de cinquième année de la classe de Dominic Guay, à l’École des Pionniers, ont vécu une toute nouvelle expérience avec la technologie en incorporant la réalité virtuelle à leurs exposés oraux.

Dominic Guay espère que son projet fera des petits et que d’autres enfants pourront vivre la réalité virtuelle, mais surtout acquérir une tonne de nouvelles connaissances.

Photo Métro Média – Marie-Pascale Fortier

Lors de la visite du journal L’Appel dans la classe de l’école située à Saint-Augustin-de-Desmaures, c’était au tour d’Edgar et de Juliette de présenter leur discours sur les requins. À l’aide de casques de réalité virtuelle et du support de Google Expéditions, leurs camarades ont pu se plonger dans les profondeurs de l’océan pour découvrir, dans leurs habitats naturels, le requin-baleine, le requin-taureau et le requin gris. Gabriel et Louis ont ensuite pris la parole pour faire visiter le monastère de Veruela en Espagne.

Tour à tour, au fil des périodes de présentation, les élèves ont exposé leurs travaux sur Angel Falls, les volcans, la fièvre Ebola, les aurores boréales, le mont Everest, la Deuxième Guerre mondiale, le Parc national de Gombe et les îles Galápagos. Ces sujets, disponibles parmi des centaines sur l’application éducative Google Expéditions, leur auront permis de s’ouvrir sur le monde qui les entoure.

«Ça m’a donné le goût de voyager», a fait savoir Frédéryk, qui a fait sa recherche sur la plus vertigineuse chute d’eau au monde. «Ça nous a fait découvrir de nouveaux endroits», de poursuivre Juliette.

Nouvelles technologies

Pour M. Guay, il s’agissait d’une première expérience d’intégration de la réalité virtuelle à ses méthodes d’enseignement. En début d’année, la Commission scolaire des Découvreurs a fait l’acquisition d’une trousse de réalité virtuelle et il avait alors travaillé sur une formation à l’intention de ses collègues enseignants.

Par la suite, il s’est questionné sur les façons d’utiliser cette nouvelle technologie afin que ses élèves puissent en bénéficier, tout en étant au cœur de l’action. «Souvent avec la réalité virtuelle, les jeunes sont contemplatifs. Ils vont observer ce que l’enseignant leur présente», explique l’enseignant.

Non seulement les élèves ont pu en savoir davantage sur 10 nouveaux sujets de façon interactive, mais ils ont également pu se familiariser avec l’environnement Google. Plus particulièrement Google docs, qui permet à plusieurs personnes de travailler en ligne, sur un même document.

Ils ont également utilisé Google Traduction afin de traduire, dans la langue de Molière, les textes informatifs disponibles sur leurs sujets. Ils ont évidemment dû retravailler la structure de phrase, ce qui leur a permis de mettre à l’épreuve leurs connaissances grammaticales et syntaxiques.

«C’était un gros projet pour des élèves de 5e année, mais je savais qu’ils en étaient capables. L’élément le plus important, c’est qu’il faut que ça leur apporte un certain défi. Quand on leur apporte du défi, ils se surpassent», explique M. Guay, qui a vu ses élèves très stimulés face à ce nouveau projet.

À l’aide de casques de réalité virtuelle et du support de Google Expéditions, leurs camarades ont pu se plonger dans les profondeurs de l’océan pour découvrir, dans leurs habitats naturels, le requin-baleine, le requin-taureau et le requin gris.

Photo Métro Média – Marie-Pascale Fortier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *