Société
14:36 4 septembre 2018 | mise à jour le: 4 septembre 2018 à 14:36 Temps de lecture: 3 minutes

Rentrée d’automne à l’Université Laval

ÉDUCATION. L’Université Laval et ses associations étudiantes accueillent aujourd’hui la communauté étudiante sur le campus à l’occasion de la rentrée universitaire de la session d’automne 2018. En tout, plus de 43 000 étudiantes et étudiants sont attendus cette session, soit une hausse de l’ordre de 1% par rapport à l’an dernier.

L’Université Laval accueille ses 43 000 étudiants inscrits à la session d’automne 2018.

(Photo Métro Média – Archives)

«Bien que l’université soit active et vibrante tout au long de l’année, il s’agit du moment le plus fort du calendrier», indique le vice-recteur exécutif et vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes, Robert Beauregard. Notre rôle est de faire en sorte que leur expérience soit inoubliable, tant sur le plan des études et de la recherche que sur celui de la vie sur le campus. La Rentrée UL leur donne un avant-goût de cette expérience.»

Mardi et mercredi, les étudiantes et les étudiants pourront découvrir le campus et les services offerts, se procurer leur agenda, obtenir leur carte d’identité, en apprendre plus sur les activités parascolaires, la mobilité, les activités sociales, ou encore les possibilités d’engagement politique ou communautaire.

Beaucoup d’entre eux vivront aussi leur premier contact avec le campus lors des activités d’intégration. Ces activités sont grandement appréciées selon le sondage d’appréciation qui révèle un taux de satisfaction en constante progression. En 2017, un peu plus de 90% des répondants percevaient les activités d’intégration comme une expérience positive et 98% répondaient se sentir en sécurité lors des activités.

Souci de prévention

Pour l’ensemble de cette opération d’accueil et plus spécifiquement en matière de respect et de prévention des violences à caractère sexuel, l’Université Laval travaille de concert avec les associations étudiantes afin d’assurer des activités ludiques, enrichissantes et respectueuses. «Nous maintenons une excellente communication, car nous partageons le même objectif: en faire des activités d’intégration agréables et formatrices. Nous avons également des protocoles en place pour tout faire pour que ces activités soient exemptes d’abus et de harcèlement à caractère sexuel», souligne Mathieu Montégiani, président de la CADEUL.

À ce chapitre, plus de 250 étudiants et étudiantes, impliqués dans l’organisation des d’activités d’intégration, ont suivi la formation sur les violences sexuelles. Huit séances de formations ont eu lieu au cours de la semaine dernière. Selon le même sondage d’appréciation, le pourcentage des répondants qui disent avoir été incités à participer à des activités à connotation sexuelles a passé de 22,3% en 2013 à 9,6% en 2017.

«La baisse de 12% depuis les quatre dernières années indique que nos efforts de prévention et de sensibilisation en matière de violence sexuelle portent fruit. Il reste toutefois du chemin à faire et nous allons continuer à travailler main dans la main avec les associations pour conscientiser notre communauté», déclare le vice recteur Beauregard. Par ailleurs, l’Université Laval présentera cet automne sa politique en matière de prévention et de lutte aux violences à caractère sexuel. «Cela nous fournira des outils de plus afin de bâtir et de maintenir un environnement d’étude, de travail et de recherche sain et respectueux», conclut-il.

(Source: Université Laval)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *