Société
22:50 4 décembre 2017 | mise à jour le: 4 décembre 2017 à 22:50 Temps de lecture: 2 minutes

Trois activités pour commémorer la fusillade de janvier 2017

MÉMOIRE. La commémoration de la fusillade meurtrière survenue au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), le 29 janvier dernier, sera assurée par trois activités. Ouverts aux citoyens, ces rendez-vous sobres seront propices au recueillement et au soutien envers les familles endeuillées et toute la communauté musulmane.

Les activités de commémoration de la fusillade de janvier 2017 ont été annoncées à l’hôtel de ville de Québec.

(Photo TC Media – François Cattapan)

L’invitation a été lancée par la Ville de Québec, ainsi que par la direction du CCIQ. Les événements voulus rassembleurs viseront à la fois honorer la mémoire des victimes de cet acte violent toujours incompréhensible et à démontrer que Québec est un milieu inclusif, solidaire et ouvert sur le monde.

Une première activité aura lieu le vendredi 26 janvier à la Grande Mosquée située sur le chemin Sainte-Foy. La communauté musulmane invite les intéressés à connaître leurs rites religieux en participant à une grande prière parmi ses fidèles.

Une seconde prière œcuménique aura lieu le dimanche 28 janvier, au Pavillon de la Jeunesse, sur le site d’ExpoCité. Le rendez-vous grand public permettra aux citoyens de toutes confessions confondues de se recueillir ensemble, en mémoire des six morts, des 6 veuves et de 17 orphelins de père qu’a causé la fusillade.

Un an jour pour jour après le drame, un rassemblement de solidarité sera organisé devant le site historique de la Visitation, le lundi 29 janvier.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Enfin, comme au lendemain du drame, un grand rassemblement solidaire sera organisé le lundi 29 janvier en soirée, près du lieu du drame, devant le parc de la Visitation. Les organisateurs souhaitent recréer l’événement spontané qui avait attiré des milliers de gens à témoigner de leurs sympathies et de leur solidarité à l’endroit des victimes.

«L’intention derrière ces commémorations est de créer un symbole favorable au vivre ensemble en harmonie et à l’ouverture à l’autre, sans craindre l’inconnu. Le but est de montrer que Québec est forte et fière de sa diversité», ont précisé Boufeldja Benabdallah, cofondateur du CCIQ, et Élisabeth Germain, responsable de la commémoration citoyenne.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *