Société
17:31 25 octobre 2017 | mise à jour le: 25 octobre 2017 à 17:31 temps de lecture: 2 minutes

Compensations accordées pour réaménager la rivière Lorette

MUNICIPAL. Une autre étape a été franchie dans le plan de réaménagement de la rivière Lorette. Il y a quelque temps, la Ville de Québec a confirmé des ententes avec les propriétaires des deux résidences visées pour l’installation de bassins de débordement et de décantation.

La propriété située au 1109 de la rue Saint-Eugène devra être démolie pour permettre les travaux de réaménagement de la rivière Lorette.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Les dédommagements négociés s’élèvent à 1,2M$. Les propriétaires touchés ont fait contre mauvaise fortune bon cœur en acceptant les offres de règlement. Bien que les couples établis ont évoqué leur préférence pour finir leur jour dans leur demeure, ils ont ainsi évité le processus d’expropriation.

Prévoyant une part de dédommagement pour l’obligation de déménager, les ententes comportent des montants supérieurs à l’évaluation municipale. Ainsi, l’offre atteint 450 500$ pour la première maison (sise au 1318 Blier) évaluée à 274 000$ et 750 000$ pour l’autre maison (sise au 1109 Saint-Eugène) évaluée à 373 000$.

Les solutions permanentes aux crues de la rivière Lorette obligent à empiéter sur le terrain de deux propriétés lorettaines.

(Photo TC Media – Archives)

Projet d’agglomération

Rappelons que le projet de réaménagement de la rivière Lorette est sous la responsabilité de l’agglomération de Québec. Il vise à contrer les inondations récurrentes, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel sur une distance de 4km. Les travaux prévoient l’installation de murs anti-crues en bois, en béton et en palplanches pour former une cloison étanche sur pratiquement toute la longueur.

L’opération comprend également la reconstruction du pont de l’Accueil, la création de trois plaines de débordement et de deux bras de décharge. S’ajoutent des interventions dans la zone inondable du cours d’eau, incluant du déboisement et la végétalisation des rives. L’objectif consiste à augmenter la capacité hydraulique de la rivière.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *