Société
17:46 6 septembre 2017 | mise à jour le: 6 septembre 2017 à 17:46

Prolongement de l’autoroute 40: l’inquiétude se fait sentir à L’Ancienne-Lorette

TRANSPORT. Une foule de 150 citoyens inquiets s’est présentée à une séance d’information sur le dossier du prolongement de l’autoroute 40, qui se déroulait mercredi dernier à la bibliothèque Marie-Victorin. La population était conviée à cette rencontre informelle par le conseiller municipal indépendant de la Ville de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau. 

Par Jean Carrier

Les travaux, qui devraient débuter en 2018, sont estimés entre 400M$ et 500M$.

(Photo TC Media – François Cattapan)

L’élu s’est fait rassurant devant son auditoire en affirmant que le prolongement de l’autoroute 40 n’est pas dans les projets du gouvernement à court terme. M. Pageau s’est dit favorable au projet d’élargissement de l’autoroute Henri-IV. Cependant, il est contre un éventuel prolongement de l’autoroute 40 à travers L’Ancienne-Lorette. «On ne veut pas d’un autre Trois-Rivières ici», a-t-il déclaré.

Néanmoins, la crainte de voir ce projet se matérialiser était palpable chez les citoyens concernés. François Sauvé, un comptable agréé et résident de l’endroit depuis 3 ans, craint de constater une diminution de la valeur de sa maison en raison du projet.

Nour Sayen, une biologiste et résidente de la ville depuis 30 ans, craint les répercussions écologiques d’un tel projet. «Le prolongement de l’autoroute mettrait en péril des boisés et des milieux humides présents sur le territoire», déplore-t-elle.

Au terme de la rencontre, le conseiller Pageau Gaétan Pageau s’est engagé à inviter le ministre François Blais à L’Ancienne-Lorette pour parler du dossier de l’autoroute 40.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *