Société
16:35 24 août 2015 | mise à jour le: 24 août 2015 à 16:35 temps de lecture: 4 minutes

L’art de la boîte à lunch: quand planification rime avec plaisir

ALIMENTATION. L’heure de la rentrée scolaire a sonné et, avec elle, l’heure du dîner à l’école. Un casse-tête, voire un cauchemar pour les parents confrontés au vide de la boîte à lunch à remplir. Or la recette gagnante tient avant tout sur deux ingrédients: la planification et le plaisir. Rencontre avec Sophie Bergeron, technicienne en diététique et agente de développement en saine alimentation.

«Une saine alimentation passe par une bonne planification», pose-t-elle d’emblée comme pierre d’assise de l’art de la boîte à lunch – et de l’alimentation en général. C’est cette planification qui permettra de s’en tirer avec un menu équilibré et varié, réalisé en toute simplicité et rapidité, et fournissant l’énergie et la concentration nécessaires pour une journée d’apprentissage à l’école.

La liste d’épicerie peut ainsi devenir une bonne amie, de même qu’un tableau où seront inscrits les repas et collations de la semaine. Dans le cadre de l’atelier qu’elle donne, Sophie Bergeron remet d’ailleurs aux participants un «plani-menus» qui permet de soumettre ses choix de mets à l’épreuve de la présence des quatre groupes alimentaires.

Du plaisir dans l’assiette

Cela dit, la technicienne en diététique n’insistera pas forcément sur l’importance de retrouver les quatre groupes dans la boîte à lunch. «Oui, je vais leur parler d’un lunch équilibré, mais j’ai surtout le souci de la relation à la nourriture», fait valoir la collaboratrice du regroupement Québec en forme.

D’obliger l’enfant à manger un aliment qu’il n’aime pas sous prétexte que «c’est bon pour la santé», ou faire fi de son sentiment de satiété en le forçant à ramener une boîte à lunch vide à la maison, peut, par exemple, nuire au développement d’un rapport sain à la nourriture.

Sophie Bergeron recommande plutôt de placer l’enfant au cœur des décisions, en commençant par miser sur quelque chose qu’il aime. Certes, il ne s’agit pas de l’envoyer à l’école avec ses trois desserts préférés sous le bras, mais de le consulter sur ses goûts – et, de là à l’impliquer dans la préparation de la boîte à lunch, il n’y a qu’un pas qu’il ne faut pas hésiter à franchir.

«L’important, c’est l’équilibre ET le plaisir», résume-t-elle.

Milieux défavorisés, mets préparés, allergies…

L’équilibre et le plaisir, soit, mais certaines situations contrarient les meilleures intentions. Difficile de faire des choix sains lorsque la capacité de choisir est un luxe que le budget ne permet pas. Marques maison et produits congelés hors saison – pour les fruits et légumes, notamment – font ainsi partie des alternatives que donne Sophie Bergeron pour des repas économiques.

Pour les gens pressés qui doivent parfois se rabattre sur des mets préparés d’épicerie, la Charlesbourgeoise suggère de privilégier les repas qui contiennent au moins 15g de protéines et une bonne portion de légumes. À surveiller: le sodium, le sodium, et encore le sodium!

Quant aux contraintes liées aux allergies alimentaires, elle reconnaît qu’il s’agit là d’un irritant, surtout pour les parents qui doivent en tenir compte dans la composition de la boîte à lunch même si leurs enfants n’en souffrent pas. À ceux-là, «je dis que l’allergie, c’est une loto. Ils sont chanceux de ne pas avoir à gérer ça tout le temps alors que, pour les autres, c’est une préoccupation à l’année.»

Cinq conseils

– Doubler les recettes du souper pour les lunchs de la semaine

– Partir une mijoteuse la fin de semaine

– Avoir sous la main des aliments de base pour dépanner – thon en conserve, tortillas, crudités, œufs, fromage…

– Miser sur la variété – sortes de pain, de salade, de légumineuses…, et manières de les apprêter

– Opter pour le thermos pour éviter l’attente au micro-ondes

Sources à consulter

www.tremplinsante.ca

www.nospetitsmangeurs.org

www.plaisirslaitiers.ca

www.soscuisine.com

www.moisdelanutrition.ca

www.bougerjenmange.ca/zone-outils

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *