Société
12:50 30 août 2015 | mise à jour le: 30 août 2015 à 12:50 temps de lecture: 4 minutes

Mama Louise Désy doit rebâtir son orphelinat au Myanmar

ENTRAIDE. C’est par amour de son prochain que Louise Désy, appelée affectueusement Mama Louise par ses protégés, s’est engagée à venir en aide aux orphelins du Myanmar (Birmanie), il y a près de 10 ans. C’est ce même noble sentiment qui l’anime dans son projet de leur offrir un meilleur toit, pour les protéger et leur fournir l’essentiel afin de développer leur autonomie et éviter la mendicité.

Le défi est grand, mais l’infirmière de formation sait que rien n’est impossible. Elle a besoin de récolter 250 000$ pour remettre à neuf et agrandir les bâtiments de l’orphelinat Sunrise Home dans la ville d’Yangon. Les autorités locales doivent contribuer, mais Mme Désy compte sur la générosité de son réseau international ainsi que de ses concitoyens choyés de Québec pour recueillir les sommes nécessaires à son projet d’ici l’automne 2016.

«Il faut reconstruire de toute urgence le bâtiment principal de l’orphelinat Sunrise Home, fondé avec le vénérable moine Ashin Awbasa. Fragilisé par les termites et les inondations des moussons successives, le bâtiment actuel n’est pratiquement plus habitable. Les 56 enfants qui y sont hébergés vivent depuis plusieurs mois dans des conditions précaires. Bien qu’un plan d’urgence de logement temporaire des enfants ait été déployé, je ne veux pas être alarmiste, mais il en va de la survie de cette œuvre charitable», explique la dynamique dame de 74 ans qui y consacre désormais sa retraite.

Ciné-conférence

Pour mener à bien son projet de reconstruction en béton armé et surélevé du sol pour en assurer la durabilité dans le temps, celle qui est également fondatrice de l’Association entraide Myanmar a mis à contribution ses membres afin de lancer une campagne de financement. L’infirmière de carrière originaire de Québec et nouvellement installée à Saint-Augustin a décidé de proposer localement une première activité caritative.

Un des évènements majeurs de cette campagne de souscription sera une cinéconférence, conçue par Lynda Paquette et Martin Parent dans le cadre de la programmation de la série Les Grands Explorateurs. Ils ont bénévolement accepté de présenter à nouveau «Birmanie, un trésor dévoilé», en soutien au projet de reconstruction de l’orphelinat Sunrise Home. La population est conviée à y assister le samedi 26 septembre à 20h, au Centre communautaire Jean-Marie-Roy (4950, rue Lionel-Groulx, à Saint-Augustin). Le coût du billet est de 20$ (réservation : 581 742-9103).

Tout pour la cause

«Les gens peuvent avoir confiance. Nous fonctionnons sous la supervision de CASIRA, un organisme mondial sérieux. Tous les profits vont à la reconstruction et au fonctionnement de l’orphelinat. Il n’y a aucuns frais administratifs prélevés, à part les maigres salaires de la petite équipe de huit préposés qui se dévouent pour éduquer, nourrir et superviser ces jeunes que nous sortons de la misère. Même moi, lorsque j’y vais passer six mois par an chaque année depuis 15 ans, je paye tous mes frais de déplacement et de survie de ma poche», avise Mme Désy.

Bien qu’elle se dise fortement inspirée de l’œuvre de Mère Teresa, qu’elle a côtoyée à Calcutta en Inde, il n’y a pas de motivation religieuse dans l’action humanitaire de Mama Louise. Elle sollicite peu, car elle estime aussi que tout élan de générosité doit venir du cœur. Toutefois, lorsqu’elle se trouve confrontée à une situation d’urgence, elle n’hésite pas à se retrousser les manches et à profiter de son retour dans une société privilégiée comme le Québec pour tendre la main.

«Ce sont tous comme ma seconde famille ces orphelins à qui nous donnons une seconde chance après avoir tout perdu. Il faut voir leur sourire de bonheur pour sentir à quel point nous faisons du bien en prenant soin d’eux et nous en retirons une immense gratitude. La pauvreté est considérable au Myanmar et nous tentons de faire notre humble part pour que ceux sous notre protection puissent s’en sortir», termine la mère de cinq enfants et grand-mère de 18 petits-enfants tous engagés dans son œuvre à divers degrés.

Elle se montre particulièrement fière que six de ses protégés de Sunrise Home soient rendus à l’université. «Une étape à la fois, on est sur la bonne voie», comme elle dit si bien.

Trois façons de contribuer

-Assister à la cinéconférence du 26 septembre à Saint-Augustin

-Participer au programme de parrainage des orphelins de Sunrise Home

-Faire un don dans le site www.myanmarorphanage.com

 

*Lire l’article sur l’inspiration et la motivation de Mama Louise.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *