Société
12:00 7 octobre 2015 | mise à jour le: 7 octobre 2015 à 12:00

Après la mer, le désert pour les Étoiles filantes à Roses des Sables

DÉFI. Après avoir réalisé un tour du monde en voilier, accompagnées de leur famille respective, Isabelle Vitté et Nathalie Bronzo avaient besoin d’une nouvelle aventure pour mieux supporter le retour à une vie plus rangée. Les deux sportives qui carburent à l’adrénaline ont aussitôt saisi l’opportunité de s’inscrire au Trophée Roses des sables. Toutefois, pas question d’aller faire du tourisme dans le désert du Maroc, les membres de l’équipe des Étoiles filantes ne visent rien de moins que de briller suffisamment pour atteindre le podium.

Amies de longue date, les deux Québécoises d’origine française qui partagent voyages et excursions sportives ne voulaient pas laisser la monotonie s’installer après leur retour au bercail. Question de surfer sur l’excitation provoquée par leur périple de navigation sur les flots du globe, elles ont rapidement cherché une activité palpitante à réaliser ensemble. Leur choix s’est arrêté sur Roses des Sables, en raison des volets performance et entraide de ce rallye solidaire d’orientation en véhicule au profit des enfants du sud marocain.

«Les enfants sont grands et en discutant avec une voisine qui a déjà participé à cette aventure, j’ai vu l’opportunité de tenter ma chance. Comme je m’entends bien avec Nathalie et que nous sommes toutes deux compétitives, j’ai pensé à elle pour faire équipe. Avec son accord enthousiaste, nous avons entrepris les démarches d’inscription», relate Isabelle Vitté.

Celle qui cumule les kilomètres à la course en tant que marathonienne misera sur ses qualités athlétiques pour relever le défi. La gestionnaire en biomédical et résidente de Cap-Rouge comptera aussi sur les aptitudes au repérage spatio-temporel de sa coéquipière de Dorval. Un atout qui lui vient de son métier de pilote d’avion commercial et qui lui vaudra d’agir comme conductrice du véhicule 4X4 de l’équipe. Elles souhaitent ainsi optimiser leurs résultats, dans cette compétition féminine axée davantage sur la précision que la vitesse. L’objectif consiste à suivre un trajet imposé à partir d’un carnet de bord, d’une boussole et d’une carte.

«Le but n’est pas de se presser pour rallier l’arrivée de chaque étape, mais plutôt de respecter au plus près le tracé déterminé afin d’engranger le maximum de points», précise Nathalie. Le duo qui a suivi une formation de pilotage sur des pistes de sable au Centre MécaGlisse, au nord de Montréal, s’attend à devoir pelleter pour se déprendre et à changer des pneus crevés. Toutefois, le tandem espère éviter les problèmes mécaniques majeurs, car toute intervention externe sur la piste occasionne une soustraction de points. Une fois rendues au bivouac, en soirée, elles peuvent profiter de l’intervention de mécanos sans pénalité.

Prêtes à partir

En entrevue, Isabelle Vitté et Nathalie Bronzo affichaient un mélange d’excitation et d’incrédulité à l’idée de partir, enfin, s’attaquer aux dunes marocaines. Au moment de lire ces lignes, les deux femmes déterminées à bien représenter le Québec au 15e Trophée Roses des Sables seront sur le point d’amorcer la compétition. À bord de leur véhicule, elles rouleront d’abord en Espagne, pour rejoindre le bateau qui les traversera en Afrique. Après ce test routier, elles seront prêtes à affronter les 167 autres équipes internationales sur la ligne de départ du rallye qui s’échelonnera du 10 au 16 octobre.

«On ne réalise pas encore que nous sommes sur le point de partir, parce que ça demande beaucoup d’organisation pour y arriver. Outre le côté technique et pratique, il y a tout l’aspect financier à monter. C’est le plus compliqué. Ça fait près d’un an que nous multiplions les activités de souscription et les recherches de commandites. Il a fallu en faire des conférences voyages, des zumbathons, des ventes d’articles promotionnels et, même, des corvées d’emballage au supermarché du coin, pour boucler le budget d’équipe de 25 000$ à 30 000$», soulignent les Étoiles filantes.

Les raisons qui ont poussé Isabelle et Nathalie à s’inscrire au rallye sont multiples : l’envie de participer à ce périple ensemble, le goût d’une aventure hors de l’ordinaire et le fait de pouvoir venir en aide aux enfants dans le besoin. De fait, une partie des fonds amassés par les participantes seront remis à l’organisme Enfants du Désert ainsi que, localement, au Club des petits déjeuners. Une façon de conjuguer défi et entraide.

On peut suivre la progression de l’équipe #45, les Étoiles Filantes, dans le site Internet de Roses des Sables.

Le 15e rallye Roses des Sables en chiffres

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *