Société
14:30 17 septembre 2015 | mise à jour le: 17 septembre 2015 à 14:30 temps de lecture: 3 minutes

Des potagers libre-service en attendant le jardin communautaire

JARDINAGE. Quatre gros bacs remplis de plans de tomates, de choux, de haricots, de fines herbes et bien d’autres encore ont été installés dans les rues de L’Ancienne-Lorette avec une affiche invitant les passants à récolter ce qui y pousse. Voilà l’initiative du groupe Jardin communautaire L’Ancienne-Lorette et de la biologiste Julie Bussières qui se veut une prémisse à un vrai jardin communautaire attendu le printemps prochain.

Depuis deux ans, Julie Bussières travaille sur un projet de jardin communautaire pour L’Ancienne-Lorette, secteur qui n’en possède pas. Les bénévoles ont déjà répondu à l’appel et le terrain a été désigné (sur la rue Turmel, au coin de Chanoine-Dupré). Mais voilà, en attendant, ces amateurs de jardinage urbain avaient envie de faire pousser quelque chose.

«Nous nous sommes dit que nous avions un an pour nous faire connaître, pour nous faire la main et pour montrer à tout le monde que des légumes, on ne trouve pas ça seulement à l’épicerie. On peut aussi les faire pousser et les partager», résume Julie Bussières, la présidente du conseil d’administration du jardin communautaire de L’Ancienne-Lorette.

Jardin social

Il n’y a pas que l’idée de faire pousser ses aliments qui anime le groupe. L’aspect social du jardinage prend aussi beaucoup de place dans le projet. «On souhaite que le jardin communautaire crée une vie de quartier comme celle que l’on retrouve dans Limoilou par exemple. On veut non seulement que les gens partagent leur nourriture, mais également leurs connaissances», indique la Lorettaine.

Julie Bussières mise aussi sur l’enseignement. «Les gens ne savent pas toujours comment récolter. Par exemple une personne a pris tout le plan de bette à carde au lieu de cueillir seulement les feuilles. Et pour le chou-rave, nous avons envoyé un courriel à la Maison des jeunes pour leur dire que c’était le temps de le récolter parce que personne ne le prenait. Il y a aussi la gêne de cueillir dans les jardinets.»

Coup de main de la Ville

La ville de L’Ancienne-Lorette n’a pas été difficile à convaincre de s’associer au projet. En plus de fournir cette année quatre anciens bacs à fleurs qui ont été transformés en jardinets, elle s’est engagée à préparer le site du jardin communautaire qui verra le jour en 2016. «Ils nous ont indiqué qu’ils s’occupaient de la dalle de béton pour la remise, de créer les allées et d’assurer l’alimentation en électricité et en eau», précise Mme Bussières.

Si la biologiste ne sait pas encore si les jardinets reviendront l’an prochain en plus du jardin communautaire, elle assure que l’idée de partage, elle, restera bien présente. En plus des 24 lots prévus, une section commune sera cultivée.

Où sont les jardinets?

-Aquagym Élise Marcotte

-Rue Notre-Dame (à côté de l’église)

-Maison des jeunes Le Repère

-Maison de la culture

Pour en savoir plus sur les jardinets et sur le projet de jardin communautaire: https://jardinanciennelorette.wordpress.com/ ou sur la page Facebook Jardin communautaire de L’Ancienne-Lorette.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *