Société
20:34 4 août 2014 | mise à jour le: 4 août 2014 à 20:34 temps de lecture: 2 minutes

Cure de jeunesse d’une maison historique à Sainte-Foy

PATRIMOINE. L’auberge Hugh-Glover, connue dans les dernières années sous le nom de galerie d’art Jules Harvey, s’est refait une beauté entre les mains de ses nouveaux acquéreurs, Bernard Aubin et Carole Gendreau.

Le couple de Saint-Augustin-de-Desmaures, en affaires [Aubin Services financiers] comme dans la vie, a acquis en 2011 le bâtiment classé historique, peu de temps après la fermeture de la galerie d’art, à l’automne 2010.

«C’est une des plus vieilles maisons de Sainte-Foy, après la maison Routhier. Elle a été construite en 1818. Elle servait de poste de transit entre Québec et Montréal pour les voyageurs; on y servait toujours de la soupe chaude. (…) On a conservé tout ce qui était patrimonial, dont la cheminée, transformée [en chauffage] au gaz. Il nous a fallu quatre à cinq mois de rénovations», a détaillé en entrevue M. Aubin.

Subventions en 2015

Les rénovations, en majorité effectuées à l’intérieur, sont complétées. Il ne reste plus qu’à s’attaquer au revêtement extérieur et aux fenêtres à lucarnes. «On va peinturer l’extérieur de la maison, en conservant les couleurs de l’époque, et changer aussi les fenêtres. Mais puisqu’il s’agit d’un bâtiment patrimonial, il faut utiliser des matériaux en particulier et suivre des règles strictes. On a besoin du soutien de la Ville de Québec et du ministère de la Culture», admet le professionnel spécialisé en services financiers.

Ayant fait sa demande trop tard pour 2014, M. Aubin assure que son dossier est désormais au-dessus de la pile pour être traité en 2015. «Les subventions vont m’aider à payer 40% de la facture. J’ai besoin de la confirmation du soutien avant de lancer les travaux», précise l’Augustinois.  

Groupe Québec Hebdo.

L’auberge Hugh-Glover en quelques dates

1818: construction de l’auberge

1836-1851: agrandissement

1865: fin du service d’hébergement (permis non renouvelé)

1970 à 2010: galerie d’art Jules Harvey

1986: reconnaissance comme bâtiment historique

2011: acquisition et restauration par Aubin Services financiers

À lire aussi: Une galerie d’art pionnière s’éteint

Artiste de l’ombre cherche mécène éclairé

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *