Société
18:00 17 novembre 2014 | mise à jour le: 17 novembre 2014 à 18:00 temps de lecture: 3 minutes

Convertir les appuis populaires en tablettes électroniques

ÉDUCATION. Afin de susciter l’intérêt des élèves pour la lecture, des enseignantes de l’école primaire Les Bocages, à Saint-Augustin, participent fébrilement à un concours du Plan fiduciaire canadien de bourses d’études CST, en vue de concrétiser leur projet «La lecture au bout des doigts».

Les instigatrices de cette démarche, Annie Beaulieu et Mélanie Therrien, souhaitent obtenir les fonds nécessaires à l’achat de 30 tablettes électroniques (iPads) qu’il sera possible de partager entre les classes qui comptent 400 élèves. L’idée cherche à relancer l’initiative «Génie en lecture», sorte de confrontation entre des équipes sur le contenu de livres récemment parcourus. Après 10 ans, elle connaît un essoufflement.

«Notre intention consiste à moderniser le concept par le biais des outils informatiques. En plus de passionner les jeunes, l’usage des tablettes électroniques permettra d’ajouter des volets complémentaires à notre formule. Le but avoué vise à renouveler la motivation du groupe pour la lecture, en captant l’attention de chacun à l’aide d’équipements qui leur sont si familiers et faciles d’accès», explique Annie Beaulieu.

Il n’est toutefois pas question d’imposer une telle dépense ni aux parents, déjà très sollicités, ni à la commission scolaire, davantage en mode restriction qu’investissement. «Nous devons intégrer la technologie dans notre enseignement et nous voulons autofinancer notre projet. C’est pourquoi nous participons au concours de bourses CST, qui remet 100 000$ à deux occasions dans l’année», précise Mélanie Therrien.

Objectif 1er rang

Les professeures des Bocages ont besoin du soutien d’un maximum de gens, car leurs ambitions sont très élevées. Elles veulent recueillir le plus grand total d’appuis du public pour leur projet. Après un premier tour de votes dans le site Internet de CST, qui en fait la seule du Québec parmi le top 15, l’école de Saint-Augustin se situe en 2e position à la grandeur du pays, tout juste 14 voies derrière la meneuse.

Le concours prévoit une bourse de 20 000$ pour le projet gagnant, trois bourses de 10 000$ et cinq autres de 5000$ pour les suivants au classement, ainsi que cinq prix coups de cœur de 5000$. Or, le projet de l’école Les Bocages est «condamné au succès». En effet, 30 tablettes à 600$ chacune font grimper rapidement la facture à 18 000$, somme à laquelle s’ajoute un montant approximatif de 2000$ en logiciels et étuis protecteurs. Bref, Mmes Beaulieu et Therrien n’envisagent rien de moins que le 1er rang.

C’est pourquoi elles sollicitent l’appui du public, afin que leur projet «La lecture au bout des doigts» termine au premier rang national. Le second et dernier tour de votes pour l’attribution des bourses CST a lieu du 17 au 24 novembre. On peut voter jusqu’à trois fois par jour via Internet, Facebook et Tweeter.

Pour appuyer l’école Les Bocages : http://projetdapprentissage.cst.org/ideas/425

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *