Politique
10:41 2 octobre 2018

Les mêmes députés locaux au service la population

ÉLECTIONS. À la suite du récent scrutin provincial, les électeurs des trois circonscriptions couvertes par L’Appel ne risquent pas d’être trop dépaysés. En effet, malgré la vague de renouveau de la classe politique qui a déferlé sur le Québec, les trois mêmes députés demeurent en poste. Voici leurs réactions et priorités immédiates.

Geneviève Guilbault, CAQ Louis-Hébert.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Geneviève Guilbault, députée sortante de Louis-Hébert

Élue lors d’une élection partielle, il y a un an presque jour pour jour, la députée vedette de la CAQ a senti tout au long de la campagne que les électeurs avaient une grande soif de changement. Malgré les aléas des sondages qui ont varié continuellement au cours des dernières semaines, elle a toujours continué à travailler dans une optique de former un gouvernement majoritaire renouvelé.

Geneviève Guilbault, CAQ Louis-Hébert.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

«Humblement, je me réjouis d’être perçue comme la candidate qui a initié la tendance favorable à notre parti dès l’automne dernier. Mon souhait était que ce début de vague se propage à l’ensemble du Québec et mes collègues ont travaillé très fort pour concrétiser les superbes résultats électoraux obtenus. Localement, j’entends rapidement m’investir afin de régler les problèmes de transport. Il faut notamment faire quelque chose pour décongestionner la route 138 à Saint-Augustin, ainsi que développer la tête des ponts», avance Mme Guilbault.

Éric Caire, député sortant de La Peltrie

Cible d’attaques adverses sur son intégrité et finalement blanchi par la Commissaire à l’éthique dans une histoire de prêt personnel rapidement remboursé au maire de L’Ancienne-Lorette, principale ville de son comté, le député réélu sans interruption depuis 2007 était soulagé du verdict populaire. Il admet être heureux de mettre derrière lui cette campagne la plus longue et la plus dure de sa carrière politique.

Éric Caire, CAQ La Peltrie.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

«Je ne cacherai pas que j’ai trouvé très difficile qu’on mette en doute ma probité et qu’on étale ma vie privée sur la place publique. Je suis à la fois rassuré et motivé de constater que les électeurs m’ont renouvelé leur confiance. Mon intention est de ne pas les décevoir. En priorité, je souhaite résorber le manque criant de médecins dans La Peltrie et améliorer la répartition des effectifs en santé sur le territoire. Il y a un déséquilibre à corriger dans l’ensemble de la circonscription», soutient M. Caire.

Sébastien Proulx, député sortant de Jean-Talon

Ébranlé par l’ampleur de la victoire caquiste, le seul survivant libéral dans la région de Québec a affirmé que le gouvernement libéral avait néanmoins présenté un bon bilan dans la Capitale comme dans l’ensemble de la province. Il rappelle que son parti a livré une bonne campagne, au terme de laquelle il peut se targuer de laisser la maison en bon ordre. De l’avis de l’ex-ministre de l’Éducation, il est trop tôt pour identifier des coupables et expliquer la cuisante défaite électorale.

Sébastien Proulx, PLQ Jean-Talon.

(Photo Métro Média – Alain Couillard)

«Pour l’instant, M. Proulx estime que le temps est aux questions et à l’analyse. On prend acte de ce qui s’est passé. Je suis déçu, mais je respecte le jugement des électeurs qui ont choisi un autre gouvernement. Je serai là pour rappeler que si la maison est en ordre c’est grâce à nous. Choisis comme opposition officielle, nous allons faire notre travail.»

Métro Média

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *