Politique
18:33 9 septembre 2011 | mise à jour le: 9 septembre 2011 à 18:33 temps de lecture: 3 minutes

Portes ouvertes au bureau de comté de Louis-Hébert

Le député fédéral de Louis-Hébert, Denis Blanchette, était heureux hier de procéder à une activité portes ouvertes, en formule 5 à 7, de son bureau de comté. Celui-ci est situé au troisième étage de la Pyramide, à Sainte-Foy.

Puisque le bureau a ouvert en juin, en pleine session parlementaire, le député tient à profiter de la rentrée scolaire et parlementaire en plus de la fin de l’été et des vacances, afin de rencontrer les citoyens dans le cadre de cette activité. «L’idée derrière ces portes ouvertes est de publiciser le bureau de comté, de façon originale, afin que tous soient en mesure de nous rejoindre facilement, affirme M. Blanchette. On va faire de la publicité une seule fois et ça va être fait».

«L’emplacement du nouveau bureau a été choisi en fonction de son accessibilité aux services de transports en commun», explique Denis Blanchette. Le local se trouve dans un secteur névralgique près des cégeps et de l’Université Laval, ce qui en fait, selon lui, un emplacement de choix dans le comté de Louis-Hébert. Même si ses tâches l’amène à être très souvent à Ottawa afin de siéger à la Chambre des communes, l’homme politique affirme vouloir rencontrer les citoyens lorsqu’il sera dans le secteur de Sainte-Foy – Sillery, les samedis matin.

À Ottawa, l’élu, en plus de suivre activement les travaux en Chambre, fait partie du comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires. Pour les prochains mois, le nouveau député se consacrera particulièrement à ce qui se passe dans les couloirs du Parlement. La rentrée parlementaire a d’ailleurs lieu le 20 septembre prochain. Il se prépare aussi au caucus national du NPD, qui aura lieu prochainement à Québec, afin de préparer les travaux de la session parlementaire.

Pour M. Blanchette et ses adjointes, l’été a été consacré à faire du réseautage ainsi qu’à se tenir au courant des activités des groupes communautaires œuvrant sur le territoire. Ils apprennent aussi à connaître les différents programmes fédéraux afin de bien renseigner les membres de la communauté. «Lors de l’été, nous avons été particulièrement surpris que ça démarre aussi rapidement. Le volume des demandes citoyennes est très élevé» ajoute le nouveau venu en politique.

L’Appel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *