Politique
19:24 12 février 2018

Stages politiques immersifs pour deux étudiants d’ici

Originaires de la région, Maxime Huot-Couture, de L’Ancienne-Lorette, et Justine Lalande, de Sainte-Foy, profitent d’une occasion unique d’observer de l’intérieur le fonctionnement de l’appareil politique provincial.

Assemblée nationale de Québec

Photo tirée de Wikipédia.

Ces étudiants universitaires font partie des cinq stagiaires de la cohorte 2017-18 appuyés par la Fondation Jean-Charles-Bonenfant. En plus d’obtenir une bourse de 21 000$, ils sont plongés pendant un an au cœur de la vie parlementaire à l’Assemblée nationale.

Amorcé en septembre 2017, leur stage consiste à appuyer un député du gouvernement et un député de l’opposition, avec qui ils sont jumelés en alternance. Ils participeront également à une mission exploratoire au Royaume-Uni, du 18 février au 8 mars, en plus d’avoir à analyser différents systèmes parlementaires et à rencontrer divers acteurs de la vie politique.

Justine Lalande.

Photo gracieuseté

Les deux étudiants de la Capitale sont accompagnés dans cette aventure par les stagiaires Isabelle Bélanger, de Montréal, Vincent Boulay, de Saint-Jean-Baptiste, et Philippe Brassard, de Brossard. L’expérience culminera par la rédaction d’un essai sur un sujet lié à la démocratie.

Ce qu’ils en disent:

Maxime Huot-Couture.

Photo gracieuseté

«Être jumelée avec les membres du gouvernement et de l’opposition me permet de comprendre pleinement comment se joue la joute politique, et ce, de chaque côté de la Chambre.» – Justine Lalande

«C’est une chance unique d’explorer la colline Parlementaire, tout en apprenant sur la politique québécoise, la procédure parlementaire et le monde des médias. – Maxime Huot-Couture

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *