Politique
18:14 20 février 2007 | mise à jour le: 20 février 2007 à 18:14 temps de lecture: 3 minutes

Refaire l’histoire à coups de pinceaux

Un des murs du centre d’accueil du Parc nautique de Cap-Rouge prendra des couleurs sous les pinceaux d’une dizaine d’élèves des écoles secondaires Les Compagnons-de-Cartier et De Rochebelle qui y réaliseront une imposante fresque rappelant la riche histoire de ce secteur. Les jeunes artistes seront à l’oeuvre dès juin et l’oeuvre devrait être inaugurée à la rentrée automnale.

Ce projet de «La fresque de la découverte du Cap-Rouge» a été lancé en grande pompe la semaine dernière en présence des partenaires. «Ce sera une oeuvre de grande envergure, mentionne le président de la Commission scolaire des Découvreurs, Claude Gélinas. Elle sera réalisée avec le même souci du détail et de précision que toutes les autres fresques de la région.»

Les onze élèves choisis sont Léa-Jeanne Allen, Sarah Bérubé, Kelin Ding, Julie Gagnon, Geneviève Lebleu et Tatev Yesayan de l’école De Rochebelle et Charles-Antoine Bussière, Stéphanie Cyr, Marie-Maude Richard-Fecteau, Claudel Couture et Camille Martin, de l’école Les Compagnons-de-Cartier. Le groupe sera encadré par les enseignantes Catherine Perreault et Valérie Deneault et par Le Groupe Muraliste de Québec.
«C’est une oeuvre qui rappellera la riche histoire du Vieux Cap-Rouge, ajoute pour sa part la conseillère municipale Denise Tremblay-Blanchette, soulignant la contribution de la Société historique du Cap-Rouge et de la Maison Léon-Provancher. Je suis fière de franchir cette grande étape avec vous.»

Artisan de la première heure du projet, le député de Louis-Hébert, Sam Hamad, était particulièrement fier de pouvoir confirmer sa réalisation. «On a commencé à en parler en 2005 quand j’étais ministre responsable de la capitale nationale et j’avais alors dit qu’il fallait allonger les fêtes du 400e jusqu’à Cap-Rouge, rappelle-t-il. Les vieux, nous avons fait notre part et maintenant, les jeunes, c’est votre projet. Je suis convaincu que vous allez en faire un succès.»

Le président de la Commission de la capitale nationale, Jacques Langlois, a d’ailleurs souligné le travail et la persévérance de Sam Hamad dans ce dossier. «Nous avons cru au projet parce que vous nous l’avez bien vendu, explique-t-il. C’est un projet de qualité est c’est pour ça qu’on a décidé d’embarquer.»

Se côtoieront sur la fresque des personnages comme Jacques Cartier, Jean-François de la Rocque de Roberval, l’abbé Léon Provancher et Henry Atkinson. Plusieurs scènes historiques et des bâtiments marquants de Cap-Rouge seront aussi représentés.

Cette imposante oeuvre, dont le coût est évalué à 113 000$, sera réalisée grâce à un partenariat entre la CS des Découvreurs, la Ville de Québec, la Commission de la capitale nationale, la Caisse populaire Desjardins de Cap-Rouge, le CLD de Québec, le député de Louis-Hébert, Sam Hamad et le gouvernement du Québec. Soulignons que la compagnie Sico fournira gratuitement la peinture.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *