Politique
20:58 7 juin 2010 | mise à jour le: 7 juin 2010 à 20:58 temps de lecture: 3 minutes

Objectif dépassé au Défi des têtes rasées de L’Ancienne-Lorette

Tenue sous la présidence d’honneur de Philippe Laroche des restaurants La Cage aux sports, la 3e édition du Défi des têtes rasées de Leucan présentée, ce midi, devant l’école secondaire polyvalente de L’Ancienne-Lorette devrait facilement dépasser les 12 000 $ amassés l’an dernier. Plus de 30 personnes parmi lesquelles figuraient des élèves, des membres du personnel, des gens d’affaires de L’Ancienne-Lorette et même deux élus, les conseillers municipaux Sylvie Papillon et André Laliberté, se sont fait couper les cheveux pour cette bonne cause qui avait déjà recueilli 10 000 $ en début d’après-midi.

«Le projet «Tête Mise à Prix» se veut un geste original de solidarité non seulement de la part l’école, mais de toute la communauté de L’Ancienne-Lorette et des environs envers les enfants atteints du cancer qui subissent, lors de la chimiothérapie, une altération de leur image corporelle par la perte des cheveux. C’est un rendez-vous qui vise à sensibiliser la population à la situation difficile vécue par ces enfants et nous sommes très heureux d’obtenir la collaboration de l’Association des Gens d’affaires de L’Ancienne-Lorette, de la ville et de plusieurs partenaires du milieu», souligne l’enseignant Bruno Parent, instigateur de l’événement il y a trois ans.

Si les éditions de 2008 et de 2009 ont rapporté respectivement 8 800 $ et 12 000 $, celle de 2010 devrait être encore meilleure, car le comité organisateur complété par Jean-François Perron et Alain Vézina affirmait avoir déjà récolté plus de 10 000 $ en début d’après-midi.
«Le résultat final sera dévoilé lors du concert-bénéfice du groupe Tailor Made Fable qui aura lieu jeudi prochain à 20 h à l’école. L’an dernier, on avait réussi à amasser 4 000 $ et nous espérons en faire autant cette année», espère M. Parent.

Une trentaine de têtes rasées

Ce sont les enseignants en français, Étienne Papillon, et en éducation physique, Bernard Gravel, qui ont amorcé l’activité en étant les deux premiers à se faire raser la tête. Les hommes d’affaires Frédérique Vachon de Newtec électricité et René Labbé de la Cage aux sports de L’Ancienne-Lorette, ainsi que les deux conseillers municipaux Sylvie Papillon et André Laliberté les ont suivis accompagnés ensuite de Lucie Carrière, la mère d’un élève, avant qu’une averse ne vienne disperser la foule réunie devant l’école.

Un vibrant témoignage

Amputée d’une jambe après avoir subi un cancer des os, Marie-Josée Brunet, 22 ans de Beauport, avait eu aussi le temps de livrer un vibrant témoignage sur les services offerts par Leucan aux jeunes atteints de cette grave maladie.
«Grâce à Leucan, j’ai obtenu beaucoup de soutien. Il y a toujours quelqu’un pour nous aider et nous appuyer. J’ai pu bénéficier d’un beau séjour au camp de Charlevoix où j’ai participé à plusieurs activités de plein air. Ma maladie m’a fait perdre plusieurs amis et c’est vraiment réconfortant de voir qu’il y a des gens qui s’occupent de nous», a confié la jeune Beauportoise tout en invitant les gens à être généreux pour cette belle cause humanitaire.
<@CP> (Photo Michel Bédard)
<@CP> (Photo Michel Bédard)
<@CP> (Photo Michel Bédard)
<@CP> (Photo Michel Bédard)
<@CP> (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *