Politique
11:02 1 novembre 2017

Guilbault interpelle le premier ministre sur le déménagement d’Anacolor

ENVIRONNEMENT. La nouvelle députée caquiste de Louis-Hébert est passée à l’offensive, mardi, à l’Assemblée nationale. Geneviève Guilbault a sommé le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, de tenir sa promesse faite avant l’élection partielle d’octobre en vue de tout faire pour relocaliser l’usine de peinture Anacolor installée sous le tracel à Cap-Rouge.

Geneviève Guilbault députée caquiste de Louis-Hébert à l’Assemblée nationale.

(Photo TC Media – Archives)

«Bien qu’il l’ait promis en grande pompe à la fin de la dernière élection partielle, Philippe Couillard a refusé de réitérer son engagement électoral sur le déménagement d’Anacolor lors de la période des questions à l’Assemblée nationale. Pire, il a refusé de répondre aux questionssur le sujet prétextant l’absence du ministre Sébastien Proulx (responsable de la Capitale)», a déploré Mme Guilbault.

À son avis, il est clair que le premier ministre improvise dans le dossier Anacolor. Alors qu’il promettait en pleine campagne électorale dans Louis-Hébert que «cette entreprise-là va déménager. Je répète, elle va déménager», elle dénonce son refus de se commettre à nouveau.

«Le dossier Anacolor hante les citoyens de Cap-Rouge depuis trop longtemps, a fait savoir Mme Guilbault. Il est temps de savoir quels sont le plan de match et l’échéancier concret du gouvernement. La caquiste a critiqué le double discours du gouvernement libéral, qui, d’un côté, dit qu’Anacolor va déménager et, de l’autre, continue de faire payer les contribuables du Québec pour espérer voir l’entreprise se conformer.»

À sa sortie du Salon bleu, M. Couillard a réitéré devant les médias son intention d’intervenir dans le dossier Anacolor. Il s’en remet à ses ministres responsable de la région de Québec et des dossiers Environnement.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *