Politique
00:57 17 février 2015 | mise à jour le: 17 février 2015 à 00:57 temps de lecture: 3 minutes

Saint-Augustin: «C’est un peu bordélique» – Labeaume

TAXES. Le bras de fer entre Saint-Augustin-de-Desmaures et Québec sur les dépenses d’agglomération se poursuit. Questionné sur l’achat de publicité samedi dans les quotidiens Le Soleil et Le Journal de Québec, le maire de Québec qualifie la démarche de «nécessaire».

«Les gens sont unanimes, on doit défendre notre intégrité. On n’a rien demandé, jusqu’à ce que Saint-Augustin nous attaque, en disant que le 25% [d’augmentation de taxes], c’était à cause [des dépenses d’agglomération] de la Ville de Québec», a justifié Régis Labeaume, en point de presse, lundi soir.

Rappelons que l’administration Labeaume a acheté pour 9400$ de publicité – nommée «Rétablissons les faits» – à partir des deniers publics, samedi, dans les deux quotidiens de Québec, avec moult détails sur les dépenses d’agglomération. Saint-Augustin maintient que la hausse de taxes de 25% dans la municipalité est attribuable aux dépenses d’agglomération de Québec.

«Pourquoi à Saint-Augustin la dette par habitant est deux fois plus élevée qu’à Québec et qu’à l’Ancienne-Lorette? Ils devraient penser à répondre aux questions des citoyens. Les gens sont dans le doute. (…) Ce ne sont plus les élus qui dirigent, c’est une firme de relations publiques. C’est un peu bordélique», a ajouté le maire de Québec.

Régis Labeaume avoue ne pas comprendre où sont passés les profits générés à partir des taxes foncières du parc technologique «donné par la mairesse Boucher». «Il y a des millions de profits avec ça. Qu’est-ce qu’ils ont fait avec tout ça? (…) Ça va sauter», illustre M. Labeaume.

Pas à Moreau à intervenir

Quant à la possibilité que le ministre des Affaires municipales intervienne, Pierre Moreau, le maire de Québec souligne que le dossier est porté en cour et qu’il ne peut y avoir du même coup une intervention gouvernementale.

«France Hamel [mairesse suppléante de Saint-Augustin-de-Desmaures] ne devrait pas avoir cet espoir. Que voulez-vous que le ministre fasse? Le dossier est porté en cour, on ne peut en même temps faire appel au ministre. Pourquoi l’entente de 2009 [entre Québec et les villes défusionnées de L’Ancienne-Lorette et de Saint-Augustin-de-Desmaures] n’est plus bonne?», a lancé M. Labeaume.

Groupe Québec Hebdo.

Dépenses d’agglomération

– Sécurité publique

– Traitement des eaux potables

– Matières résiduelles

– Promotion économique et touristique

Le maire de Québec, Régis Labeaume, juge que l’achat de publicité avec tableaux et chiffres à l’appui sur les dépenses d’agglomération, dans les deux quotidiens de Québec, était nécessaire. (Photo TC Media – Véronique Demers)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *