Politique
21:30 25 janvier 2015 | mise à jour le: 25 janvier 2015 à 21:30 temps de lecture: 3 minutes

2000 personnes remettent un «carton jaune» au gouvernement

MUNICIPAL. Près de 2000 citoyens ont bravé le froid hivernal, dimanche matin, pour manifester leur désarroi face à la hausse de 25% des taxes foncières annoncée plus tôt lors du dépôt du budget de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Les citoyens ont bien répondu à l’appel du mouvement 25pourcent.com et du maire et se sont présentés en grand nombre devant l’hôtel de ville.

Souhaitant faire plus qu’une simple manifestation, les organisateurs voulaient que le geste des citoyens compte vraiment aux yeux du gouvernement et de la mairie de Québec. C’est donc pourquoi les citoyens ont signé un «carton jaune», clin d’œil au soccer qui s’en sert comme un avertissement.

Sur le carton, on mentionne les noms de Sam Hamad et de Pierre Moreau, déplorant les promesses faites plutôt qui n’ont toujours pas eu de suite.

Marcel Corriveau, maire de la Ville, trouvait qu’il en était assez et c’est d’ailleurs la raison qui l’a poussé à demander l’aide du public. «Ça fait longtemps que je dis qu’il y a un problème dans la gestion des agglomérations. Cependant, ça fait du bien de voir que la population est maintenant consciente du problème et qu’elle est prête à tout pour résoudre ce problème», confie-t-il.

De son côté, le député de Louis-Hébert, ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, qui était présent lors de la manifestation, répond qu’il a à cœur d’aider les gens de Saint-Augustin-de-Desmaures, puisque lui-même en fait partie. Cependant, il soutient que le dossier a été remis entre les mains du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Pierre Moreau et qu’on étudie présentement les solutions potentielles.

Cette réponse inquiète quelque peu le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures puisqu’il dit que la situation est pressante. «J’aimerais bien ça que le dossier soit réglé d’ici le mois de juin. Ça dure depuis déjà trop de temps, le gouvernement est au courant. Maintenant, il faut avancer», lance-t-il.

Questionné sur les responsabilités de la municipalité dans le déficit, il répond très ouvertement et sans gêne qu’il aurait peut-être fait autrement s’il avait su que ça prendrait cette ampleur.

Pour l’instant, la mairie compte faire un bout de chemin et faire des coupures. «On ne veut pas couper dans les services de proximité, on coupe où on le peut bien. En ce moment, cela se traduit par un changement dans les méthodes de déneigement et prochainement dans la disposition des ordures. Cet été, on ne sait pas encore ce qu’il adviendra des coupes, on suppose des coupes dans le budget de la fête nationale», explique Marcel Corriveau.

Augmentation de la cote barre disproportionnée

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures comprend qu’il y aille une augmentation, mais il ne comprend pas l’ampleur de celle-ci. «Depuis 2008, il y a eu une augmentation de 111% du quota-part. Si on compare l’arrondissement de Longueuil, on parle plutôt de 29%. Cela n’a pas de bon sang, il faut se lever et dire non», s’exclame-t-il.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *