Politique
20:53 14 août 2013 | mise à jour le: 14 août 2013 à 20:53 temps de lecture: 3 minutes

Couillard visite la circonscription de Jean-Talon

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, était de passage à Québec mercredi. Il en a profité pour s’arrêter dans la circonscription de Jean-Talon, où il a déjà assumé les fonctions de député de 2007 à 2008.

L’ex-ministre de la Santé a appuyé les propos du député libéral de Jean-Talon, Yves Bolduc, sur le fait que le gouvernement Marois a fait preuve «d’amateurisme et d’improvisation» dans le dossier de l’Hôtel-Dieu, sur son agrandissement, puis son déménagement envisagé avec un nouveau bâtiment à côté de l’hôpital de l’Enfant-Jésus. 

«Il y a plusieurs années, on avait décidé d’agrandir et de moderniser l’Hôtel-Dieu en collaboration avec le corps médical. La dernière évaluation des travaux est de 750 M$. Ce qui me frappe, c’est la hâte du gouvernement de vouloir  déménager l’hôpital sur les terrains adjacents à l’hôpital de L’Enfant-Jésus», a commenté M. Couillard.

Le gouvernement péquiste a mis ensuite le projet de déménager l’Hôtel-Dieu sur les terrains de L’Enfant-Jésus dans un bâtiment flambant neuf sur la glace. «On n’est plus sûr de réaliser le projet, parce qu’il coûterait plus cher que prévu. C’est de l’improvisation; il faut faire les études avant et miser d’abord et avant tout sur l’organisation des services pour le bien-être des patients», estime le chef du PLQ.

Un an pour redémarrer

De son côté, le député libéral de Jean-Talon et ex-ministre de la Santé Yves Bolduc, évalue qu’il faudra au moins un an pour reformer les équipes. «À partir du moment où ils ont arrêté le projet de l’Hôtel-Dieu, ils ont congédié 200 personnes. Tout délai supplémentaire va augmenter les coûts du projet. Sans rénovation de l’hôtel-Dieu pour d’autres projets, ça va coûter un milliard de plus. Mais de toute façon, il faudra rénover l’Hôtel-Dieu, ce qui coûtera de 500 à 600 M$», résume le député Bolduc.

Philippe Couillard a poursuivi sa tournée dans la région de Québec en visitant des acteurs du milieu socio-écomonique, dont la Société d’Alzheimer de Québec, la maison Michel-Sarrazin et le CHUL, afin de prendre le pouls de ces organisations et connaître leurs besoins.

Groupe Québec Hebdo.

Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, et Yves Bolduc, député de Jean-Talon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé. (Photo Véronique Demers)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *