Politique
00:27 26 juillet 2013 | mise à jour le: 26 juillet 2013 à 00:27 temps de lecture: 2 minutes

Nouveaux engagements et nouveau candidat pour le Regroupement des payeurs de taxes de L’Ancienne-Lorette

Membre de la Ligue d’action civique, Alain Fortin a profité du passage de son président pour annoncer la participation de son parti, le Regroupement des payeurs de taxes de L’Ancienne-Lorette (RPTAL), à la campagne d’engagement anticorruption en vue des prochaines élections municipales. Par la même occasion, il a présenté un nouveau candidat, Charles Guérard, qui se présentera dans le district Saint-Olivier.

«La mobilisation des citoyens de L’Ancienne-Lorette est exemplaire», a fait valoir le président, Frédéric Lapointe, en faisant référence à leurs efforts pour faire la lumière sur la gestion des deniers publics d’Émile Loranger. Il a tout particulièrement salué la persévérance d’Alain Fortin, dont la requête pour inhabilité contre le maire sortant sera entendue le 20 janvier prochain, après deux ans de démarche. «Il incarne bien l’esprit de vigilance citoyenne que cherche à défendre la Ligue d’action civique», a-t-il déclaré.

Aussi allait-il presque de soi que le candidat à la mairie pour le RPTAL s’engage à répondre au questionnaire élaboré par la Ligue pour encourager une façon plus éthique de faire la politique. Parmi ses premiers engagements à cet effet, il entend limiter le nombre de mandats du maire, prévoir des moyens simples de destituer celui-ci s’il faillit à la tâche, et contribuer au fonds juridique à hauteur d’un pourcent (1 %) du budget juridique de la Ville de L’Ancienne-Lorette.

Le choix de la jeunesse

Ces convictions, le nouveau candidat du district Saint-Olivier les partage. Si c’est la raison pour laquelle Charles Guérard, 31 ans, a accepté de sauter dans l’arène politique, la présence d’Alain Fortin à la tête du RPTAL a pesé lourdement dans la balance quand celui-ci est venu le trouver pour lui faire la «grande demande».

Le connaissant depuis quelque temps, l’aspirant maire a souligné l’honnêteté, l’attachement pour sa ville, le sens de la communauté et de l’entraide de son jeune protégé. Détenteur d’un baccalauréat en ressources humaines, le chargé de projet en informatique apportera notamment des capacités de gestionnaire à l’équipe, qui compte aussi Mario Lavoie pour Saint-Jean-Baptiste. Surtout, il pourra être la voix d’une génération marquée par le cynisme à l’égard du milieu politique.

À lire aussi: Un questionnaire pour favoriser des mesures de gouvernance plus saines chez les élus municipaux.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *