Politique
07:14 4 novembre 2013 | mise à jour le: 4 novembre 2013 à 07:14 temps de lecture: 3 minutes

Un huitième mandat pour Émile Loranger

Émile Loranger demandait un dernier mandat à L’Ancienne-Lorette, ses concitoyens le lui ont donné. Celui qui est maire depuis une trentaine d’années – avec une petite pause au début des années 2000, pendant la fusion de la municipalité avec Québec – a fait une promesse électorale majeure: remporter devant les tribunaux la guerre qu’il mène avec la ville de Québec sur le dossier de la quote-part.

Émile Loranger a recueilli 54,41% des suffrages, un résultat qui le satisfait. «Ce soir j’ai obtenu un huitième terme à la Ville de L’Ancienne-Lorette avec une majorité absolue des électeurs, après le fait qu’on a dû imposer, il y a deux ans, une augmentation de taxes de 30%, une mesure qui n’a pas été très populaire. Je pense que c’est parce que les gens ont compris pourquoi, c’est quoi l’enjeu de ce mandat-ci», a commencé le maire Loranger.

La priorité numéro un du premier magistrat de la ville défusionnée: le compte de taxes. Rappelons que les villes de L’Ancienne-Lorette et de Saint-Augustin-de-Desmaures contestent devant les tribunaux la hausse de leur quote-part, estimant que Québec a perçu 16M$ de trop.

«La priorité, c’est de rebaisser le compte de taxes au niveau où il était par une victoire en cour dans notre dossier avec l’agglomération. Je ne veux pas d’affrontements [avec Régis Labeaume], je veux qu’on fasse respecter ce qui avait été négocié. Si je perds en cours, immédiatement après j’offre ma démission à la population de L’Ancienne-Lorette», a indiqué Émile Loranger.

Le maire estime à deux ans la durée des procédures judiciaires dans le dossier de la quote-part.

Opposition

Quatre candidats se faisaient la lutte pour mettre la main sur le poste de maire dans la petite ville défusionnée. Yves Dussault du Renouveau lorettain a obtenu 26,32 % des voix, Alain Fortin, du Regroupement des payeurs de taxes de L’Ancienne-Lorette, a convaincu 10,66 % des Lorettains de le porter au pouvoir et 8,61 % ont voté pour l’indépendant Steve Martineau.

Le plus proche adversaire d’Émile Loranger, Yvan Dussault, a tenu à féliciter son nouveau maire. «On a fait la campagne qu’on voulait faire, notre message a bien passé, mais maintenant la population a fait son choix. Je félicite le maire Loranger.»

Du côté des conseillers, Émile Loranger devra travailler avec un nouveau venu, lui qui perd le conseiller Louis Marcotte. L’indépendant Gaétan Pageau a été élu avec 44.7% contre 36,31% pour le candidat d’Équipe Loranger dans le district Saint-Paul. Les conseillers sortants Josée Ossio (Saint-Jacques), André Laliberté (Notre-Dame), Yvon Godin (Saint-Olivier), Sylvie Papillon (Saint-Jean-Baptiste) et Sylvie Falardeau (Des Pins) ont pour leur part été réélus. Le taux de participation à la mairie s’est élevé à 59,9%.

L’Appel, membre du Groupe Québec Hebdo

Émile Loranger et son équipe de conseillers. (Photo Thaïs Martel)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *