Politique
18:43 19 septembre 2013 | mise à jour le: 19 septembre 2013 à 18:43 temps de lecture: 3 minutes

Steve Martineau présente ses engagements pour L’Ancienne-Lorette

Après avoir rencontré plusieurs citoyens et responsables d’organismes depuis l’annonce de sa candidature comme indépendant à la mairie de L’Ancienne-Lorette en novembre 2012, Steve Martineau a présenté, ce matin, les dix engagements qu’il entend réaliser s’il succède à Émile Loranger au terme du scrutin du 3 novembre prochain.

Comptant près d’une vingtaine d’années d’expérience comme gestionnaire au sein de diverses entreprises privées et organismes publics, M. Martineau a rappelé en point de presse que les hausses de taxes de 35 % des deux dernières années, le manque de vision du maire Loranger et ses difficultés à bien gérer ses relations avec l’agglomération de Québec sont les trois raisons qui l’avaient motivé à se lancer en politique municipale.

«Mon souhait le plus cher est que les aînés, tout comme les plus jeunes, puissent profiter d’un milieu de vie agréable où les services sont de qualité et ce, à moindre coût. Avec toutes les informations rendues publiques à la commission Charbonneau, force est d’admettre que la collusion, dont nous sommes témoins au Québec, est l’empreinte des partis politiques.

L’objectif de ma candidature à titre de candidat indépendant est de garantir aux citoyens, hors de tout doute, que ce sont toujours leurs intérêts qui seront au centre des préoccupations de la gestion des affaires municipales et non pas celles d’un parti politique».

Une ville beaucoup trop endettée

Affirmant que L’Ancienne-Lorette figure comme l’une des villes les plus endettées par citoyen au Québec, M. Martineau a, entre autres, comme priorités de stabiliser à court terme les coûts des services de proximité, d’ouvrir la gestion des affaires municipales aux citoyens par une meilleure diffusion de l’information, de revoir le mode de financement des deux festivals en importance, de mettre en place une politique familiale, de revigorer la rue Notre-Dame par des programmes de subvention et de revoir l’entente entre la municipalité et l’agglomération de Québec.

Pour plus d’information, consultez le site www.stevemartineau.ca L’Appel, membre du Groupe Québec Hebdo.

Steve Martineau a rappelé en point de presse que les hausses de taxes de 35 % des deux dernières années, le manque de vision du maire Loranger et ses difficultés à bien gérer ses relations avec l’agglomération de Québec sont les trois raisons qui l’avaient motivé à se lancer en politique municipale comme candidat indépendant.  (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *