Politique
20:29 10 septembre 2013 | mise à jour le: 10 septembre 2013 à 20:29 temps de lecture: 3 minutes

Le Renouveau lorettain dénonce «le laxisme» de l’administration Loranger

Le Renouveau lorettain pointe du doigt l’administration Loranger dans les contrats publics octroyés à des firmes d’ingénierie depuis 2006. Le chef du parti politique et candidat à la mairie, Yvan Dussault, avance une possible collusion, ciblant en particulier la firme Dessau.

Des membres du Renouveau lorettain ont épluché les contrats de plus de 25 000$ octroyés par appels d’offres – après les avoir obtenus suite à une demande d’accès à l’information – et ont découvert que 12 contrats d’ingénierie totalisant plus de 3 M$ ont été confiés à Dessau, suivant la loi du plus bas soumissionnaire. À cela s’ajoutent 16 contrats d’ingénierie de moins de 25 000$, conclus également avec ladite firme, en plus de six contrats de surveillance de chantiers de développements résidentiels.

«En 2012, après la création de la Commission Charbonneau (commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction), deux contrats ont été donnés et, curieusement, d’autres firmes que Dessau ont remporté la mise. Ça me semble évident qu’il y a de la collusion», affirme M. Dussault.

Le chef du Renouveau lorettain poursuit en questionnant l’attitude des conseillers municipaux de L’Ancienne-Lorette dans ce dossier. «En s’apercevant que c’est toujours la même firme qui remporte tous les appels d’offres, les élus auraient pu les relancer, mais aussi tirer la sonnette d’alarme aux autorités policières et judiciaires», suggère-t-il.

Protéger le boisé lorettain

La protection du boisé fait partie des grandes orientations de la formation politique pour les quatre prochaines années, si elle gagne les élections. Outre la préservation des espaces verts, la gestion financière responsable, une meilleure collaboration avec l’agglomération de Québec et une démocratie renforcée composent ces orientations.

«Ne pas publier les états financiers de la ville pendant deux ans, ce n’est pas acceptable. (…) Pour assurer un meilleur exercice de démocratie, il faudrait aussi diffuser les ordres du jour du conseil municipal à l’avance! On souhaiterait aussi mettre en place des comités pour suivre des dossiers cruciaux. Pour nous, l’intérêt des citoyens prime avant tout», a conclu M. Dussault.

Équipe du Renouveau lorettain

Marc Morel, district 1 (St-Jacques)

Steve Falardeau, district 2 (Notre-Dame)

Josée Soulard, district 3 (St-Paul)

Rosaire Lebel, district 4 (St-Olivier)

Line Lacroix, district 5 (St-Jean-Baptiste)

Jacques Brière, district 6 (Des Pins)

Yvan Dussault, candidat à la mairie

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *