Économie
14:39 26 mai 2018 | mise à jour le: 26 mai 2018 à 14:39 temps de lecture: 3 minutes

Aventure écourtée pour le Café Krieghoff sur l’avenue Maguire

RESTAURATION. Le projet d’expansion du Café Krieghoff sur l’avenue Maguire n’a pas connu le succès escompté. Après seulement huit mois d’opération, la direction a décidé de fermer les livres et de mettre la clé sous la porte.

Des rénovations cosmétiques avaient été nécessaires pour intégrer le Café Krieghoff dans l’ancien local occupé par le Cochon Dingue sur la rue Maguire à Sillery.

(Photo gracieuseté – Luc Villeneuve)

Dans un communiqué transmis aux médias, on rappelle que l’année 2017-18 fut assurément très active pour l’équipe du Café Krieghoff. Après avoir investi les anciens locaux du Cochon Dingue, sur la rue Maguire, et offert une multitude de soirées festives à sa clientèle pour ses 40 ans, l’équipe Krieghoff décide de revenir à la source. Ainsi, la direction souhaite maximiser sa présence au coeur du Quartier des arts et consacrer ses énergies à la mise en valeur de son espace initial.

Courte parenthèse

Les 40 ans du Krieghoff auront permis à l’équipe de vivre une belle, mais éphémère parenthèse sur Maguire. «Nous voulons conserver l’unicité autour de notre marque et continuer de bien répondre à notre mission et à nos clients. Nous avons testé le marché durant huit mois à la manière des boutiques éphémères. Notre parenthèse sur Maguire fut notre sorte de pop-up café! Bien que l’avenue commerçante de Maguire soit fort sympa, nous avons décidé de maximiser nos efforts sur notre espace d’origine», a justifié la propriétaire du Café Krieghoff, Kathy Rioux

«Le plus difficile de cette opération, a-t-elle ajouté, c’est d’avoir peur de décevoir… Le restaurant sur l’avenue Maguire fermera définitivement ses portes le 27 mai. Mais nos fidèles clients et les nouveaux ne peuvent que se réjouir de nous retrouver à temps plein à la maison! Ils connaissent la passion, la rapidité et l’agilité avec lesquelles notre organisation navigue.»

Unique depuis 40 ans

«Depuis son ouverture en 1977, au coeur du centre-ville de Québec, le Krieghoff s’est bonifié, mais n’a pas changé. Il est unique le Café Krieghoff, où y règne la même atmosphère que lors de sa conception. Et ça, c’est précieux», précise Mme Rioux, sans donner plus de raisons pour la fermeture sur Maguire. Il semble qu’après huit mois, on a baissé et estimé que la greffe ne prendrait jamais sur cette artère commerciale de Sillery.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *