Économie
20:00 29 avril 2009 | mise à jour le: 29 avril 2009 à 20:00 temps de lecture: 3 minutes

Début des travaux au stationnement de l’église Saint-Michel

Legs dans le cadre du 400e de Québec, le chantier de réaménagement du parvis de l’église Saint-Michel, reporté l’an dernier, débutera au cours des prochains jours à Sillery, au coût de 2,2 M$. En principe, l’inauguration se tiendra cet automne, après environ 85 jours de travaux sur ce site au point de vue exceptionnel.

Au départ, le projet devait se dérouler en deux phases, mais tout se fera d’un seul coup, explique le conseiller du district, Paul Shoiry.

Après un premier appel d’offres, la Ville a procédé à l’ouverture des soumissions pour la phase 1 en septembre 2008. Les coûts s’avéraient cependant trop élevés, situation qui a alors entraîné le report du projet, dont l’inauguration devait avoir lieu en octobre.
«Il y a eu un nouvel appel d’offres cet hiver pour des soumissions et les coûts entraient à l’intérieur du budget», indique M. Shoiry.

Le projet de réaménagement proprement dit demeure presque le même. L’idée générale consiste à mettre en valeur le site et à le rendre encore plus attrayant.

De façon plus précise, la Ville aménagera deux belvédères reliées par un sentier, déplacera la statue des Saints-Martyrs canadiens, plantera des arbres et ajoutera bancs et tables à pique-nique.
«C’est un des plus beau point de vue à Québec, affirme le conseiller Shoiry. C’est le seul où on peut à la fois voir les ponts, la promenade Samuel-De Champlain et la pointe de l’île d’Orléans. C’est un point de vue extraordinaire.»

La fabrique, le conseil de quartier et la Société d’histoire de Sillery ont alimenté les réflexions du projet, dont le Service de l’aménagement du territoire de la Ville de Québec tient le gouvernail.
«C’est le fer de lance du projet de mise en valeur de l’arrondissement historique», pense l’élu.

En effet, la côte de Sillery devrait être le théâtre d’importants travaux en 2010. À l’heure des montant préliminaires, on parle de coûts variant entre 4 et 6 M$. «Ça va dépendre du concept final», informe M. Shoiry.

L’enfouissement des fils et le réaménagement de la côte pour faire place à une piste cyclable font partie des plans. Dans le dernier cas, la Ville devra peut-être modifier le haut de la côte (en bordure du cimetière) et la courbe.

L’ouverture d’un sentier sur la falaise entre l’église et le Domaine Cataraqui se retrouve aussi dans le chapeau des projets pour 2010-2011-2012. Même si les chiffres peuvent encore changer, la Ville prévoit à ce sujet un montant de 900 000$ sur trois ans.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *