Économie
20:59 3 mai 2010 | mise à jour le: 3 mai 2010 à 20:59 temps de lecture: 2 minutes

Inauguration de 55 logements communautaires à Val-Bélair

Les résidents de la Villa Val-d’Espoir du district Val-Bélair, à Québec, ainsi que quelques dignitaires, ont inauguré les phases 1 et 2 de ce projet de résidence pour personnes âgées en légère perte d’autonomie. C’est ainsi que 55 logements communautaires ont vu le jour dans la dernière année. La demande est forte, la résidence affiche déjà complet et la liste d’attente compte une trentaine de noms. Se dessine ainsi à l’horizon une phase 3, bien que le projet soit encore embryonnaire, selon le conseiller Sylvain Légaré.

En avril, le gouvernement du Québec annonçait l’octroi à la ville de Québec de 500 logements communautaires – ou à prix modique – par l’intermédiaire du programme AccèsLogis. De ceux-ci, le conseiller municipal de Val-Bélair, Sylvain Légaré, tentera d’«aller chercher le maximum», bien qu’il soit conscient des besoins importants d’autres secteurs de la ville, notamment en Basse-Ville.
«Nous sommes prêts à être partenaires de tous les projets que le gouvernement veut développer sur l’ensemble de notre territoire, d’ajouter le conseiller. Surtout avec un taux d’inoccupation de logements locatifs de 0,6%, le plus bas des 15 plus grandes agglomérations urbaines du Canada.»

Les deux immeubles inaugurés dans le nord de Val-Bélair sont occupés par des personnes de 60 ans et plus. La moitié de ces logements sont subventionnés, et l’autre moitié pas, question d’avoir une clientèle diversifiée. Sans cette subvention, 28 ménages devraient débourser plus de 25% de leurs revenus pour se loger. Celle-ci provient en majeure partie de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Ces logements sont le fruit d’un investissement de 7,2 M$, dont près de 3,2 M$ ont été accordés par la SHQ et son programme AccèsLogis.

Alors que le représentant du ministre des Affaires municipale Laurent Lessard, le député de Vanier Patrick Huot, parlait lui aussi de la possibilité d’une éventuelle phase 3, le député de La Peltrie, Éric Caire, soulignait être ouvert à d’autres projets du genre. Des projets dont le secteur, comme à peu près tous les secteurs de la grande région de Québec, ont besoin, avec le vieillissement de la population.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *